habillage
premium1

Quelle est la côte des dirigeants du Cac 40 ?

Le 14 juin 2011

Hopscotch a présenté hier les résultats de son second baromètre de l’e-réputation réalisé sur le web francophone du 3 au 20 septembre avec le soutien d’ePerf Consulting.

Six mois après la publication du premier baromètre, un nouveau trio arrive en tête. Lakshmi Mittal (Mittal) occupe la première place, Jean-Pascal Tricoire (Schneider Electric)et le patron d’Alcatel Lucent, Ben Verwaayen, arrive troisième place.

Parmi les nouveaux venus, notamment les nouveaux entrants au CAC 40, Maurice Lévy (Publicis) accède au Top 20 des indices de qualité, d’intérêt et de visibilité et Laurent Mignon (Natixis) au Top 20 de l’indice d’intérêt et de qualité. Stéphane Richard (France Telecom), non concerné par le dernier classement datant de février accède au 4ème rang de l’intérêt des internautes et 8ème de la visibilité.

 

Il semblerait que depuis la dernière étude parue en février dernier, les dirigeants du CAC 40 soient plus disposés à se préoccuper de leur e-réputation. Ils ont presque tous une fiche sur Wikipedia. En revanche, aucun de ces dirigeants n’a de blog personnel visible, ni de compte Twitter actif. 10% sont sur Facebook (en croissance depuis février, mais en dessous de la moyenne des Français), 16% sur LinkedIn ou Viadeo et 51% seulement présentent leur bio sur le site de leur entreprise. Pour la plupart d’entre eux, la maîtrise de leurs photos est réalisée, en revanche il n’y a que très peu de contenu audio-vidéo (10%).

Comme le souligne Jérôme Lascombe, Président d’Hopscotch « ..avec plus de 35 millions d’internautes en France, plus de 21 millions de comptes Facebook et un internaute sur 4 sur les forums, la réputation des dirigeants devient de plus en plus fragile. Elle est aussi plus volatile que jamais depuis que Google référence les contenus de l’Internet en temps réel… ».

 

Ce baromètre repose sur une équation à cinq paramètres ou indices. Les trois premiers indices reposent sur une analyse des 10 premiers liens sur requête Google, avec une forte surpondération des 5 premiers liens.

L’indice de stabilité qui étudie le niveau de contrôle de ces liens. Plus ces liens sont contrôlés, plus la volatilité potentielle est faible et plus l’indice de stabilité est élevé. Ce sont Lakshmi Mittal (Mittal), Paul Hermelin (Cap Gemini), Jean-Pascal Tricoire (Schneider Electric) et Carlo Bozotti qui jouissent de l’e-réputation la plus solide.

L’indice de maîtrise analyse les efforts visibles de maîtrise de sa e-réputation par un dirigeant. A t’il blog personnel, d’un compte Twitter , ou facebook… A noter que bien souvent les comptes twitter sont ouverts au nom des dirigeants mais restent inactifs.La palme de la maîtrise revient à Lakshmi Mittal (Mittal), Jean-Pascal Tricoire (Schneider Electric) , à Martin Bouygues (Bouygues) ou Ben Verwaayen (Alcatel Lucent).

L’indice de qualité de l’e-réputation analyse la tonalité des contenus les plus visibles sur une échelle allant du plus négatif au plus positif. Les contenus de sources non maîtrisées sont surpondérés afin d’intégrer la notion de crédibilité dans le calcul de cet indice. De fait, plus les contenus sont positifs, plus l’indice de qualité est élevé. Franck Riboud (Danone) est en tête de ce classement, comme en février 2010. Se cotoient à la fois des patrons très exposés et d’autres plus discrets dans le Top 5 de l’indice Qualité, comme Ben Verwaayen (Alcatel Lucent) d’une part et Thierry Pilenko (Technip) d’autre part.

L’indice d’intérêt repose sur le nombre moyen de requêtes directes sur le nom du dirigeant effectuées par les internautes au cours des six derniers mois. Quatre patrons suscitent un intérêt massif des internautes : Henri Proglio (EDF), Bernard Arnault (LVMH), François-Henri Pinault (PPR) et le nouveau venu Stéphane Richard (France Telecom). Un intérêt directement lié à leur actualité médiatique.

L’indice de visibilité est calculé sur le nombre total de liens indexés par Google contenant le nom du dirigeant. Il concerne tous types de sites : les blogs, les forums, les réseaux sociaux, la presse online, les sites corporate, etc. Lakshmi Mittal est le plus visible des patrons du CAC au moment de l’étude. Certains patrons charismatiques ou « durables » sont aussi très visibles : Carlos Ghosn (Renault), Pierre-Henri Gourgeon (Air France), Christophe de Margerie (Total) ou Bernard Arnault (LVMH).

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.