actu_11543_vignette_alaune

Prévisions: +8% sur la publicité on line en 2012

Le SRI a présenté la 7ème édition de Observatoire de l’e-pub hier matin, indiquant pour l'année 2011, une progression de 11%, sur la publicité on line par rapport à 2010. Sur 2012, la progression serait de 8% et atteindrait 2,7 milliards d’euros de chiffre d'affaires.

Selon l'observatoire de l'e-pub du SRI et de Capgemini Consulting, en partenariat avec l’UDECAM, le marché français de la communication publicitaire « online » atteint 2,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires net en 2011, soit une progression de 11% par rapport à l’année 2010.

Le marché de la vidéo a poursuivi sa progression à un rythme soutenu (+100% en 2011) et atteint 60 millions d’euros en fin d’année. Côté annonceurs, le recours à la « vidéo in-stream », en complément de la télévision pour optimiser la couverture, s'est  généralisé. Selon l'observatoire, l’accélération des investissements des marques dans les réseaux sociaux confirme un intérêt croissant pour cette nouvelle forme d’interaction avec les cibles. Les annonceurs amorcent à présent une « phase d’activation » caractérisée par le lancement de campagnes ciblées sur les ambassadeurs de la marque et le développement de nouvelles offres de contenus/services sur les réseaux sociaux.

Sur  2011, les marques ont investi une part plus forte de leur budget média digital aux leviers de la communication à la performance (affiliation, « search », comparateurs, « display » & emailing à la performance). L’appétence des annonceurs pour les modèles basés sur l’achat d’audience (ciblage comportemental, « retargeting »,…) crée un contexte favorable à l’émergence des plateformes d’achats automatisés aux enchères sur le marché du « display » (achat en RTB : « Real Time Bidding »).

Le « Search » (liens sponsorisés) poursuit sa progression (+11%) et représente un chiffre d’affaires de 1066 millions d’euros net sur l’année 2011, soit 42% du marché de la publicité en ligne en France. Le « Display » (publicité graphique), progresse en 2011  de +14%, portant le chiffre d’affaires à 616 millions d’euros nets. Le chiffre d’affaires de l’affiliation atteint 207 millions d’euros en 2011 (+15%).

L'Observatoire souligne que le marché des comparateurs de prix a été impacté en 2011 par le déploiement du nouvel algorithme de Google et l’arrivée de Google Shopping. Les investissements sur ce segment s’élèvent à 131 millions d’euros en 2011 (+9%). Toujours dopé par la forte croissance des usages (18,3 millions de « mobinautes » au dernier trimestre 2011) et par le renouvellement de l’offre qui attire les annonceurs traditionnels (offres couplées web/mobile, html5, géolocalisation notamment), le mobile affiche une croissance de 37% qui porte le chiffre d’affaires à 37 millions d’euros nets en 2011.

 

Sur le premier semestre 2012, l'Observatoire prévoit un ralentissement pour le marché pluri-media lié au climat économique incertain, ainsi qu’à l’attentisme des annonceurs qui caractérise généralement les périodes pré-électorales en France. Cependant, Internet ne devrait pas suivre la même courbe que les autres canaux.
Média attractif pour les annonceurs en période de resserrement économique (flexibilité, tickets d’entrée moins élevés, leviers ROIstes), Internet bénéficie en outre d’un retour d’expérience positif des annonceurs qui ont continué à investir lors de la dernière période de crise.
Par ailleurs, le marché français accuse un retard sur certains pays européens comme le Royaume-Uni où internet capte 30% des investissements publicitaires. Ce décalage génère un phénomène de rattrapage illustré par une croissance qui n’a cessé de s’accélérer depuis trois ans (+6% en 2009, +9% en 2010, +11% en 2011)…Phénomène soutenu notamment par la forte montée en compétence des annonceurs sur le digital.
Malgré un contexte compliqué en 2012, les annonceurs nationaux devraient donc continuer à renforcer leur niveau d’investissement sur le digital. Parallèlement, suite aux efforts d’évangélisation réalisés auprès des acteurs locaux en 2011 (adaptation des offres, accompagnement dans la création de sites, initiatives publiques,…), le marché local devrait constituer un relai important de croissance en 2012.

 

 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.