premium 1
premium 1 mobile
w_warhammer_peta

PETA s'attaque à l'heroic fantasy

Le 1 févr. 2017

WTF? PETA demande à Games Workshop et son CEO, Kevin Rountree, de bannir les peaux de bêtes (en plastique) des personnages fictifs de Warhammer.

PETA lutte pour défendre les lois des animaux depuis 1980 non seulement aux Etats-Unis mais dans le monde entier. L’association adresse aujourd’hui une lettre ouverte à l’intention de Kevin Rountree, CEO de Games Workshop, le développeur des jeux vidéo et jeux de plateau Warhammer. Il y est question de bannir toutes traces de fourrure des produits du développeur que ce soit sur les figurines ou dans le jeu video.

Pour l'association, les personnages de plastiques même s’ils sont totalement fictifs transmettent un message négatif vis-à-vis du traitement des animaux. Oui, les Warhammer portent de la peau animale, ou plutôt une imitation de fourrure en plastique pour les figurines.

« Warhammer affiche une abondance de personnages qui portent ce qui semble être des peaux d’animaux. Ces guerriers sont connus pour leurs prouesses martiales, mais porter des peaux d’animaux morts n’a jamais demandé de compétence particulière. Habiller les personnages avec ce qui ressemble à des répliques d’animaux morts envoie le message suivant : porter de la fourrure est acceptable. Ce message n’est pas valable en 2017 et ne le sera pas non plus en 40.000. », précise PETA.

Ce n'est pas la première fois que l'association s'attaque au jeu: déjà, au sujet d'Assassin’s Creed : Black Flag, Ubisoft avait dû se justifier des scènes de chasse à la baleine. Détestable, reconnaissait alors l'éditeur, mais bel et bien populaire à l'époque représentée par le jeu dont une des lignes directives est de rester cohérent avec la période de l'histoire qu'il représente. Autre attaque, dans cette catégorie : la polémique au sujet de Super Meat Boy où l'association critiquait en 2010 l'utilisation de la viande en personnage jouable. Aujourd’hui viennent les jeux de plateaux et la fourrure en plastique... il faut dire que l'univers du jeu est une cible de choix pour celui qui veut donner écho à son message, l'e-sport ayant le vent en poupe.

Critiquer les peaux de bêtes de figurine ou de personnages fictifs ? Ridicule selon vous...? Surtout la preuve que PETA a conscience d'un changement profond des mentalités, d'une appétence croissante pour le mode de vie vegan. Elle peut dès lors se le permettre. Au pire, l'association n'aura fait que du buzz, mais elle aura fait encore parler de sa cause.

Commentaires
  • Ok défendre la cause des animaux. Mais demander à enlever de la "fourrure" à des figurines représentant soit des barbares, soit les pires races de warhammer, je pense que l'on va un peu loin. De plus, warhammer représente un univers "pourrie" où il n'y a pas de réels "gentils", et, on peut donc se demander pourquoi warhammer et pas le seigneur des anneaux ou game of throne?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.