habillage
premium1
premium1

Perspectives pour la TV connectée

Le 14 juin 2011

En marge du DigiWorld Summit qui s'est tenu à Montpellier la semaine dernière, l'IDATE vient de publier une étude intitulée "TV connectée" présentant les nouveaux services sur la télévision connectée, les positionnements des offres Over-the-Top (OTT) et analyse les principales stratégies des acteurs clefs à l’international.

L’interface client jouera le rôle déterminant dans la stratégie des acteurs afin de prendre une place dominante sur ce nouveau marché.  

 

L'IDATE identifie cinq positionnements types d'offres de TV connectée :

- "TV+" : des offres centrées sur la télévision broadcast traditionnelle, enrichies par des contenus OTT ;  ce positionnement est typiquement celui des éditeurs de chaînes de télévision en clair qui, à travers des initiatives comme YouView au Royaume-Uni (ex-Canvas) ou HbbTV à l'échelle européenne, visent à créer des univers fermés TV linéaire + OTT où le flux broadcast est enrichi – mais pas concurrencé – par des contenus haut débit.

- "OTT video packages" : accès aux services de vidéo premium, accompagné d'un "best of" du Web ; Sur ce segment, des acteurs nationaux (comme Roku et Vudu aux États-Unis) sont en concurrence avec le géant mondial Apple, qui vient de relancer son boîtier connecté Apple TV.

- "Connected media center" : solutions de gestion du foyer numérique pour rendre l’ensemble des contenus domestiques disponibles sur tous les écrans ; Mais, de plus en plus, ces terminaux s'enrichissent d'une offre de contenus et de services en ligne. C'est notamment le cas de TiVo ou du tout récent Sony Media Player N100.

- "TV app store" : plateformes d’applications sur le téléviseur ; Adopté par Yahoo! Connected TV et Samsung Apps - vise globalement à reproduire le modèle des plateformes d'applications sur le téléviseur pour y distribuer des services Internet.

- "Seamless access to all content" : accès unifié à tous les contenus, quelle que soit leur provenance. Le téléviseur reste l'écran central de divertissement au sein du foyer et doit donc être le point d'accès unifié à tous les contenus, quelle que soit leur provenance (flux broadcast, VoD, catch-up TV, Web, etc.). Google TV est le représentant emblématique de ce positionnement.

  

 

 

 

 

 

Selon l'étude, la télévision connectée représente une menace pour les acteurs de la TV traditionnelle (chaînes et opérateurs de TV à péage) ;  menaces de concurrence et de désintermédiation mais aussi une opportunité d'enrichir leurs services, de dégager de nouvelles sources de revenus et de renforcer leur stratégie multi-terminal. Voici, d'ailleurs l'intervention du Président de TF1, Nonce Paolini, lors du Digiworld Summit ici

 

En 2015, le marché des services de vidéo à la demande sur le téléviseur sera dominé par les offres OTT. L'IDATE estime qu'en Europe, le marché des services vidéo OTT sur le téléviseur atteindra 2 milliards EUR en 2015 ; ils seront exclusivement à la demande.

Ce marché représentera 5% du marché total des services audiovisuels sur le téléviseur en Europe. Selon les mêmes hypothèses, le marché des services vidéo OTT à la demande atteindrait 3.8 milliards EUR en 2015 aux États-Unis.

 

 

Les services OTT devraient avoir un impact négatif sur la croissance de la valeur du marché des services audiovisuels sur le téléviseur qui, dans les cinq principaux européens, devrait progresser à un taux de croissance annuel moyen relativement faible, de l’ordre de 1.6%, pour atteindre 41.3 milliards EUR en 2015.

 

L’IDATE estime à 38.1 milliards EUR le marché des services audiovisuels sur téléviseur dans les cinq principaux européens en 2010, marché qui atteindra 41.3 milliards EUR en 2015, soit un taux de croissance annuel moyen relativement faible de l’ordre de 1.6%. Les services OTT devraient en effet impacter négativement la croissance de la valeur du marché global : la concurrence accrue introduite par les services OTT pèsera d'une part sur les tarifs publicitaires et d’autre part sur les tarifs des services payants.

 

 

Pour revoir les différentes interventions du DigiWorld Summit sur www.digiworldsummit.com
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 


L'ADN - Le 14 juin 2011
premium 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.