Advertisement
premium2Advertisement
premium1
premium1

ModeCity dresse le portrait de 3 européennes à la plage

Le 19 juill. 2011

Lorsqu'on parle de mode, on ne pense jamais spécifiquement au maillot de bain et encore moins au poids de ce marché. En Italie par exemple, le chiffre d'affaires "maillots" est de 812 millions d'€ en 2010, en Allemagne 500 millions d'€ (chiffre de la fédération allemande des détaillants pour 2007) , et en France pour l'année 2008, 376 millions d'€.

Mode City avec le Cabinet Martine Leherpeur a décidé de donner un coup d'éclairage sociologique sur les us et coutumes en matière de maillot de bains...L'étude dessine donc le portrait de trois européennes, si proche et finalement si lointaine. Trois européennes, la parisienne, la berlinoise et la milanaise, qui sont elles et que portent-elles à la plage ?`

 

 

La parisienne tout d'abord, elle est raffinée, élégante, nonchalante, recherche la sobrieté des marques, aime le minimal chic (Chloé, Céline, Stella Mc Cartney, Petit Bateau...), et possède une particularité qu'elle cultive : le look imparfait et le cheveu flou. La parisienne a des icônes, Marie-Antoinette, Andrée Putman, Mélanie Laurent ou encore Sofia Coppola, et quand on lui parle de plage elle évoque Romy Schneider dans la Piscine. Ses vacances sont sur les plages françaises et son maillot fétiche est un Eres, qu'elle complète avec un bikini fleuri, ou créée ses propres compositions en mixant les ensembles déparaillés.

 

La berlinoise est plus suprenante, elle cultive le look sportif le jour, joue sur la tendance spotswear et hippy, même si le soir elle adopte un look très sexy. Ses icônes se situent plutôt outre atlantique, elle préfère Jennifer Lopez, Cameron Diaz, Sienna Miller (l'égérie de Boss Orange) ou Heidi Klum. Elle préfère donc Calvin Klein, Adidas Originals, Guess et rêvent de Tiffany, Hermès ou Vuitton. Ses vacances au bord de l'eau sont plutôt aux bords des lacs sur lesquels elle porte un maillot bikini aux allures californiennes, les imprimés palmiers ou fleurs des îles,  les imprimés graphiques et colorés ou encore le style marin.

 

Quand à la milanaise elle est incontestablement la bling-bling, elle assume et revendique, elle aime les marques (Versace, Armani, Cavalli, Valentino) et veut que cela se voit , elle accumule les logos et cultive un côté "Waouh" à la ville comme à la plage. Elle garde bien évidemment en tête ses icônes italiennes Virna Lisi , Sophia Loren même si elle cite aujourd'hui les nouvelles "people" issues des tv shows italiens, les velina comme Elisabetta Canalis. Sur les plages de Formentera (Sardaigne), d'Ibiza , elle arborera successivement dans la journée un maillot trikinis, ou un maillot-bijou et un maillot "aperitivo" assorti aux accessoires obligatoires, à sa robe de plage.

 

Mode City décline ces trois premiers portraits, l'idée est de poursuivre l'étude en 2012 sur d'autres continents pour voir se dessiner de nouveaux portraits de femmes.

 

 

Virginie Achouch

L'ADN - Le 19 juill. 2011
premium2
premium1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.