actu_12525_vignette_alaune

Mesure du bruit médiatique du drame de Toulouse

Selon Kantar Media, "L'affaire Merah" a eu impact majeur dans l’espace médiatique français et ce, en seulement 4 jours. Le bruit médiatique est de 11 839 UBM* de lundi 19 à jeudi 22 mars, soit une moyenne de 2 956 UBM par jour.

C'est comme si chaque Français de 15 ans et plus avait été exposé 118 fois aux évènements de Toulouse durant cette période, soit 30 fois par jour !

A titre de comparaison (et toujours sur une période de 4 jours), cet impact médiatique a dépassé celui : des évènements de FUKUSHIMA (mars 2011), avec 2656 UBM / jour , de l’inculpation de DSK ( mai 2011), avec 2640 UBM UBM / jour, de la tempête XYNTHIA  (mars 2010), avec 2216 UBM / jour.

Pour Kantar Media, les événements de Toulouse ont donc largement été représentés au sein de l'ensemble des médias français, qui ont connu des pics d'audience durant ce long feuilleton dramatique.

 

Unité de Bruit Médiatique : crée en 2000, l'UBM est l’indicateur de référence de mesure de l’impact médiatique. Il est produit par le pôle information de Kantar Media, en partenariat avec Médiamétrie. Cet indicateur composite intègre l’espace rédactionnel (en pages ou en minutes) consacré à un sujet et l’audience du media qui véhicule cette information sur la cible 15 ans et plus. 1 UBM correspond à 1% de la population potentiellement exposée à une page ou une minute d’information sur un sujet dans les médias.

Cet indice de pression médiatique est mis en œuvre quotidiennement sur un panel de 110 supports leaders en terme d’audience  (43 supports de Presse écrite, 54 tranches d’information Radio et TV, 13 supports de Presse en ligne).

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.