habillage
premium 1
premium 2

L’Observatoire de Consommation Alimentaire des CSP+

Le 14 juin 2011

Progression du bio, valorisation du fait-maison, renouveau du commerce de proximité, mais aussi élargissement de l’offre des MDD… autant de tendances qui agitent le marché de l’alimentaire, et qu’Express Roularta Services a souhaité quantifier auprès de sa cible de prédilection, les CSP+, en menant une étude auprès de 625 panélistes.

 

Principaux enseignements 

:

- L’alimentation : un équilibre entre plaisir et santé. Les CSP+ recherchent dans leur alimentation à la fois un plaisir immédiat (98%), et un moyen d’entretenir leur santé à long-terme (93%). Ils se montrent très attentifs à la qualité de leur alimentation : 89% y font plus attention qu’avant, et 91% cherchent avant tout à manger plus sain (contre 40% moins cher).

Les produits bios trouvent donc une résonnance particulière auprès de cette cible : c’est le critère qui a pris le plus d’importance dans leurs processus de décision d’achat, à 67%.

- Courses : vive la convivialité. Les courses alimentaires sont vécues comme une contrainte par les CSP+ : près de la moitié d’entre eux y voient une obligation qu’ils acceptent sans plaisir. Si elles représentent toujours les points de vente les plus fréquentés (par 98% des CSP+), les GMS cristallisent l’insatisfaction. Par opposition, les CSP+ valorisent les commerces de proximité, qui répondent à leur quête de sens et de convivialité.

- MDD = marques ? Les MDD progressent (96% des CSP+ en achètent, 39% en consomment plus qu’avant), et viennent challenger les grandes marques : 75% des CSP+ pensent que les MDD sont de bonne qualité, alors qu’ils ne sont que 62% à penser que les grandes marques sont garantes de qualité.

- Cuisine : aux fourneaux. Cuisiner est un plaisir pour la moitié des CSP+, 39% se disent d’ailleurs intéressés par des cours de cuisine. Derrière les fourneaux, ils aiment s’appuyer sur des aides culinaires : 84% possèdent ainsi des robots, 62% un cuiseur vapeur, ou 31% une machine à pain.

- Si les CSP+ sont assez consensuels dans leur relation à l’alimentation, une analyse plus en profondeur permet d’identifier les différents leviers de communication à actionner en fonction des cibles.

 

 

Méthodologie : Etude on-line réalisée en février 2010 auprès de 625 CSP+ issus du panel CSP+ du groupe Express Roularta (2 400 panélistes).

 

 express-roularta-barometre.pdf

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.