habillage
premium1
premium1
actu_14705_vignette_alaune

L'Idate publie son livre blanc:le DigiWorld Institute by IDATE

Le 17 oct. 2012

Quelques mois après la publication du DigiWorld Yearbook et quelques semaines avant le DigiWorld Summit 2012, le DigiWorld Institute by IDATE, Institut spécialisé dans le domaine des télécommunications, médias et Internet, livre son analyse de la situation de l'économie numérique européenne à travers la situation exemplaire des secteurs des télécommunications et de l'audiovisuel

Alors que la dernière édition du DigiWorld Yearbook avait été l'occasion d'attirer l'attention sur l'accentuation des faiblesses de la zone, le DigiWorld Institute by IDATE revient sur les grands enjeux auxquels l'Europe de la télévision et des télécommunications doit faire face.

Côté Télécoms, Yves Gassot, Directeur Général de l’IDATE, affirme : « Après avoir globalement réussi l'introduction d'une concurrence effective favorable au consommateur et dans une certaine mesure à l'innovation, l'Europe doit prendre en compte la situation inquiétante du secteur ».
Cela se traduit notamment par une récession qui s'accompagne d'une pression sur les marges et l'investissement, à un moment où il faut accélérer les déploiements des réseaux fixes et mobiles à très haut débit et supporter l'explosion des trafics, un contexte peu favorable pour définir de nouveaux business models, lesquels sont pourtant indispensables pour répondre aux challenges lancés par des géants de l'Internet, une difficulté pour progresser vers un "single European market" tandis que s'accélère la consolidation aux Etats-Unis et que s'affirment des opérateurs de taille mondiale à partir des économies émergentes précise le communiqué.
Côté audiovisuel, pour Gilles Fontaine, Directeur Général adjoint de l’IDATE, « ce serait une erreur de sous-estimer les points forts de l'industrie européenne ». En effet, la part de marché des chaînes de télévision et des distributeurs reste élevée alors que la production cinématographique est, dans une certaine mesure, le garant, d'une création autonome originale. Cependant, compte-tenu du poids des studios hollywoodiens, il serait illusoire de vouloir construire ex-nihilo un ou des champion(s) européen(s) des nouveaux services vidéo. La dissociation des droits « à la demande et linéaires » favorisera en effet les services nord-américains. Ce sont les raisons pour lesquelles il apparaît indispensable de favoriser une gestion des fenêtres, intégrée au sein des groupes de télévision dans un contexte où la SVOD est l’outil d’entrée des chaînes en clair sur le marché du péage.
Si les marchés de la télévision vont encore rester nationaux, une certaine internationalisation est cependant possible, voire indispensable. Pour cela, il faudra réviser le rôle respectif des chaînes et des producteurs dans la production de télévision (et non de cinéma). Par exemple, il faudrait également étudier la possibilité de lancer une chaîne jeunesse publique européenne disposant d'une base commune aux différents services publics européens, selon le communiqué.

L'ADN - Le 17 oct. 2012
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.