premium 1
premium 1 mobile
premiers emojis

Les premiers emojis exposés au MoMA

Le 27 oct. 2016

Non, les emojis ne sont pas nés avec l’iPhone : leur création remonte à 1999 au Japon, et ils sont désormais érigés au rang d’œuvre d’art.

Mercredi dernier, le MoMA a annoncé sur Twitter avoir fait l’acquisition des emojis créés à la fin des années 90 par l’opérateur téléphonique NTT DOCOMO.

Ces 176 emojis ont été développés sous la supervision de Shigetaka Kurita et mesuraient 12x12 pixels. A l’époque, difficile d’imaginer l’importance que ces petites icônes allaient prendre dans le langage 2.0 !

NTT DOCOMO a réellement été l’un des précurseurs sur le terrain. Certes, le look des emojis de 99 est un brin éloigné de celui que l’on connaît aujourd’hui, mais l’inspiration est bien là.

Dès leur sortie, les emojis de Shigetaka Kurita ont rencontré un immense succès, et il n’aura pas fallu longtemps avant qu’ils ne se fassent copier par des concurrents locaux, avant d’être adoptés par des firmes de la Silicon Valley…

Les emojis incarnent la façon dont le design peut influencer le comportement humain.

Pour les équipes de MoMA, les emojis traduisent une longue tradition du langage visuel. Avec l’avènement de l’e-mail dans les années 70 et la tendance à raccourcir, abréger, et synthétiser les messages, partager ses émotions par écrit était devenu plus compliqué… tout en devant plus nécessaire. Dès les années 80, les smileys ont fait leur apparition. Si, dans nos contrées occidentales, il était assez simple d’aspect - 🙂 -, au Japon, où il existe une plus large variété de caractères, des smileys plus élaborés sont apparus - _(ツ)_/¯ - .

Ainsi, le MoMA redonne aux émoticônes leurs lettres de noblesse : ce sont elles qui permettent de réintroduire un peu d’humanité dans la froideur des conversations électroniques…

« Les emojis de Shigetaka Kurita sont des représentations puissantes de la façon dont le design peut influencer le comportement humain. Le design d’une chaise oriente notre posture ; les formats des communications électroniques orientent nos voix. La collection du MoMA est constituée de multiples exemples d’innovations design qui ont radicalement influencé notre comportement : téléphones, ordinateurs, @... Et si les emojis d’aujourd’hui ont bien évolué depuis ceux de Kurita, leur ADN était déjà bien présent dans la représentation humble, pixélisée et fondatrice qu’il en faisait », peut-on lire sur Medium.

Et si vous doutez de la popularité des emojis, rendez-vous sur emojitracker, qui analyse leur utilisation en temps réel sur Twitter.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.