actu_18391_vignette_alaune

Les nouveaux territoires de la féminité vus par Mondadori

De nouveaux territoires de la féminité sont apparus depuis ces cinq dernières années dans la presse féminine, Mondadori Publicité en a fait une cartographie.

Mondadori Pub avec l’institut d’études Sorgem a dévoilé une étude qualitative et sémiologique sur quelques titres de la presse féminine haut de gamme.(PFHDG)

Si Grazia fête ses 4 ans et a été lancé en pleine crise économique, il aura marqué une nouvelle façon d'appréhender et de parler à la femme française.

Au-delà de ce ton différent apporté par le titre, d'autres facteurs importants ont forcé le changement, l'évolution de la presse magazine haut de gamme : une crise économique, une info gratuite, l’apparition des réseaux sociaux et des changements d’usages en sont les explications. Les éditeurs de presse ont alors réfléchi, modifié, lancé des titres (Vanify Fair, M, Le Magazine du Monde, Be, Envy)  ou se sont pour la plupart offerts de nouvelles formules print et/ou digitales. « C’est le segment de presse en France qui a été le plus bouleversé mais de façon positive » souligne Anne Philip -, directrice marketing de la régie du groupe Mondadori.

Grazia, Elle, Madame Figaro, Biba, Glamour, Be, Cosmopolitan, Gala, Marie Claire,  Stylist et Vanity Fair ont donc été intégrés à cette analyse sémiologique dans leur version print/digital (réseaux sociaux compris)

 Cette étude note deux ruptures fondatrices : une en termes de ciblage avec l’émergence de titres comme M, le magazine du Monde et Vanity Fair qui sont selon elle,  ont une cible 100% mixte et de l’autre des cibles 100% féminine. La seconde rupture fondatrice  est l’apparition de nouvelles segmentations dont le décloisonnement du territoire traditionnel de la presse féminine HDG vs la presse de luxe – La PFHDG semble s’affranchir des codes du luxe ou en tous cas semble selon l’étude, s’émancipe, voire redéfinir un nouveau luxe.

Selon l’étude, l'enjeu est identitaire soit par exemple de rassembler des femmes qui se ressemblent et partagent des valeurs identiques ou de rassurer. La temporalité avec les distinctions des fonctions print et digital  est le second enjeu, le troisième est la valeur des marques.

La volonté pour Mondadori Publicité était de définir une nouvelle cartographie de la presse féminine haut de gamme autour de quatre segments: l’autorité, l’aspiration, l’émancipation, la construction. En effet certaines marques média ont réaffirmé leur autorité, gardent l'idée de transmission, déterminent le must have et font donc partie dans cette cartographie des Dynasty Values (émancipation/autorité). D'autres magazine auront préféré utiliser un ton à la fois plus complice, plus ironique mais bien plus décomplexant et rejoignent donc la famille des Narcissistic Trends (construction/autorité). La famille des Community Trends (construction/aspiration) est rejoint par les titres qui mêlent humour, optimisme et glamour à la fois. Enfin les femmes en recherche de lecture au ton impertinent, audacieux , d'un contenu avant-gardiste font partie de la famille des Innovative Style (aspiration/emancipation). 

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.