premium
premium
actu_1826_vignette

Les français face au Téléthon

Le 14 juin 2011

Les Français défendent leur Téléthon, mais reconnaissent qu'une mise en commun des dons pour la recherche médicale serait une bonne idée...
Interrogés sur le fait que le Téléthon capte toute la générosité des Français, les avis sont très partagés, 52% ne sont pas d'accord avec les propos de Pierre Bergé. Plus de 67% des personnes interrogées sont en désaccord avec l'affirmation que, grâce au Téléthon, l'AFM récolte plus d'argent que ce qui est nécessaire pour la recherche.
Au final, 73% seraient  d'accord pour la mise en commun des dons pour la recherche médicale afin d'assurer une meilleure répartition de la générosité des Français et coordonner les efforts.

Selon une enquête on line réalisée le 25 novembre 2009 par MediaprismGroup auprès d'un échantillon de 11.500 individus âgés de 18 ans et plus (échantillon redressé pour être représentatif de la population française 18 ans et plus), les Français plébiscitent le principe du Téléthon, 91% d'entre eux considèrent le Téléthon utile et plus de 60% très utile.

Au-delà de la polémique déclenchée par les propos de Pierre Bergé, les Français défendent leur Téléthon :
- Plus de 67% d'entre eux ne sont pas d'accord  avec l'affirmation que, grâce au Téléthon, l'AFM récolte plus d'argent que ce qui est nécessaire pour la recherche
- En ce qui concerne la présence à l'écran d'enfants touchés par la maladie, 81% ne trouvent pas cela gênant, 76% considèrent cela comme utile et 77% ne considèrent pas qu'il s'agisse d'une « exhibition indécente ».

86% considèrent que toutes les grandes causes devraient bénéficier d'une émission de télévision comme le Téléthon avec une priorité, dans l'ordre, pour :
- la recherche médicale (74%)
- l'aide aux malades, aux handicapés (58%)
- la lutte contre la pauvreté et l'exclusion (57%)
- l'aide à l'enfance (50%)

En poussant le raisonnement plus loin, 73% des Français seraient  d'accord pour la mise en commun des dons pour la recherche médicale afin d'assurer une meilleure répartition de ces dons pour les grandes causes.

« Cette enquête met en exergue l'intérêt des Français pour les associations humanitaires, ils attendent d'ailleurs plus de temps forts caritatifs dans les médias. Au-delà des chiffres extrêmement parlants obtenus, nous avons été surpris de la rapidité avec lequel notre panel d'Internautes a répondu puisque nous avons recueilli plus de 11.500 réponses en moins de 12 heures. C'est la preuve qu'au-delà de la polémique, la générosité et son expression est un authentique débat de société » explique Frédérique Agnès, Présidente de MediaprismGroup.

L'ADN - Le 14 juin 2011
premium2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.