actu_14575_vignette_alaune

Les femmes adeptes du multitasking

Depuis trois ans Deloitte décrypte dans un Observatoire la relation des femmes avec les médias dans 8 pays du monde.

Depuis trois ans Deloitte décrypte la relation des femmes avec les médias dans 8 pays du monde. Si le media de prédilection reste la télévision, en revanche elles pratiquent comme les ados le multitasking. Dans son observatoire Women’s State of the Media Democracy 2012, Deloitte precise que le phénomène est encore plus marqué en France (63% vs 43%), en Inde (74% vs 53%) et au Japon (63% vs 43%). Les Anglaises, les Américaines et les Japonaises sont les femmes qui pratiquent le plus d’activités média différentes en regardant la TV, les Françaises et les Espagnoles étant à la traîne.

Les écarts hommes/femmes sont nets quelle que soit la tâche. Les femmes consultent et envoient des mails (+27% par rapport aux hommes), naviguent sur le net (+16%), lisent un magazine (+38%), se rendent sur les médias sociaux (+27%), écrivent un SMS (+34%) ou bien encore achètent en ligne (+28%).

La télévision reste le canal privilégié des femmes pour visionner des programmes tv, surtout chez les Françaises (77%), les Espagnoles (73%) et les Japonaises (65%). 

La consommation délinéarisée des programmes est plus nette chez les Américaines et les Indiennes, les premières adoptant les services DVR et VOD et les secondes utilisant Internet pour regarder leurs programmes de télévision. La France (31,2%) est le 3ème pays à visualiser les programmes sur les sites web des chaînes.

Néanmoins, le papier reste le média préféré des femmes pour lire la presse, qu’il s’agisse de journaux (58% d’entre elles en moyenne contre 52% d’hommes) ou de magazines (67% contre 59% d’hommes). L’imprimé remporte surtout l’adhésion des Françaises, des Américaines, des Espagnoles et des Australiennes face au média online. En ressort une plus grande sensibilité de la cible féminine pour les publicités dans la presse papier souligne l’observatoire. La lecture online obtient les plus forts résultats chez les Françaises (45%) et les Espagnoles (50%) et les Indiennes (44%).

Côté mobile, plus des 2/3 des femmes (71%) possèdent un téléphone portable basique et y sont attachées dans une proportion supérieure aux hommes.

A l’inverse, le nombre de possesseurs de smartphones est plus élevé chez les hommes dans tous les pays sauf en Inde. 38% des femmes tous pays confondus possèdent un smartphone soit une augmentation par rapport à  2011 de 22 points en Allemagne, 12 points au Japon, 11 points en France et 9 points aux Etats-Unis.

Parmi celles qui ont déjà adoptées le smartphone, l’attachement est également supérieur à celui des hommes ce qui laisse présager d’un avenir à potentiel pour le smartphone auprès de la cible féminine.

Les tablettes ont encore peu séduit les femmes puisqu’elles sont moins de 8% à en posséder une (10% seulement pour les hommes).

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.