habillage

Les enjeux télévisuels de la Coupe du Monde FIFA 2010 selon Reload

Le 14 juin 2011

La prochaine Coupe du Monde qui aura lieu en Afrique du Sud (et pour la 1ère fois sur le continent africain) du 11 juin au 11 juillet sera sans conteste le grand événement médiatique de l’année. En voici les grands enjeux.

 

 

La diffusion TV : TF1 en 1ère ligne, retour de France TV

Les matchs en direct seront répartis entre TF1 qui aura les meilleures affiches, et France TV et Canal+ qui co-diffuseront le reste des matchs.

Au final, 6 chaînes couvriront l’événement entre les retransmissions en direct et en différé : TF1, France 2 + France 3, Canal+, Canal+ Sport et Eurosport.

-              TF1, qui dispose du 1er choix, diffusera 27 matchs, tous en direct : 17 matchs au 1er tour dont tous les matchs de l’équipe de France et le match d’ouverture, 4 huitièmes et 2 quarts (dont ceux avec la France si elle se qualifie), les 2 demi-finales, le match pour la 3ème place et la finale

-              France Télévision, dont c’est le grand retour dans le foot, supplante M6 qui était co-diffuseur avec TF1 lors des précédents grands événements en 2004, 2006 et 2008. Le groupe diffusera 34 matchs en direct (dont 5 en multiplex), soit quasiment tous les matchs non diffusés par TF1.

-              Canal+ diffusera en crypté 34 matchs, en co-diffusion avec France TV (excepté les multiplex de la 3ème journée du 1er tour).

-              Canal+ Sport retransmettra en différé la quasi totalité des matchs.

-              Eurosport diffusera de son côté la totalité des matchs en différé.

 

A événement exceptionnel, dispositif exceptionnel avec des consultants prestigieux, des émissions spéciales, des magazines créés spécialement pour l’occasion et un habillage des chaînes. 

Les antennes des chaînes qui diffuseront l’événement seront fortement occupées par le foot entre les matchs (3 matchs par jour du 11 au 21 juin, puis 2 matchs par jour du 22 au 29 juin) et les magazines.

 

 

Audiences : des audiences élevées pour une attente forte du public

Compte tenu de l’importance de l’événement (plus grand événement sportif mondial avec les J.O.), de la présence de l’équipe de France et du fait qu’il n’y a pas de décalage horaire avec l’Afrique du Sud, on peut s’attendre à des audiences très élevées, à l’image des précédentes compétitions. Cependant, même si la France  réalise un bon parcours, le record d’audience absolu, actuellement détenu par le match France-Portugal en ½ finale du Mondial 2006 (taux moyen de 39.6% soit 22.2 millions de téléspectateurs de plus de 4 ans devant leur poste), ne devrait pas être battu pour 2 raisons :

- une attractivité un peu moins forte de l’équipe de France avec moins de joueurs emblématiques que par le passé

- un paysage audiovisuel qui a beaucoup changé en 4 ans avec notamment la forte croissance de la TNT qui a créé une situation de concurrence beaucoup plus vive.

 

TF1, qui dispose des meilleurs matchs, devrait être la grande triomphatrice de ce Mondial et truster les meilleures audiences : matchs de la France, matchs des équipes phares généralement en prime time (Brésil, Espagne, Italie, Angleterre, Argentine…) et exclusivité à partir des ½ finales.

Les audiences des derniers matchs de l’équipe de France ainsi que la couverture médiatique laissent présager une attente forte des français pour leur équipe nationale et les audiences devraient être élevées dès le 1er match contre l’Afrique du Sud. La grande inconnue reste le parcours de l’équipe de France qui ne part pas favorite mais qui constitue avec ses individualités un outsider redouté qui peut créer la surprise.

 


Livrons-nous au petit jeu des pronostics d’audience sur le parcours de la France :

France-Uruguay (Ve 11/6, 1er tour, 20h30) : 16.5 millions de téléspectateurs

France-Mexique (Je 17/6, 1er tour, 20h30) : 17.5 millions de téléspectateurs

France-Afrique du Sud (Ma 22/6, 1er tour, 16h00) : 11 millions de téléspectateurs (si enjeu de qualification)

1/8ème si France 1ère de son groupe (Sa 26/6, 16h00) : 14.5 millions de téléspectateurs

1/8ème si France 2ème de son groupe (Di 27/6, 20h30) : 19 millions de téléspectateurs

Quart si France 1ère de son groupe (Ve 02/07, 20h30) : 18 millions de téléspectateurs

Quart si France 2ème de son groupe (Sa 03/07, 16h00) : 15.5 millions de téléspectateurs

½ finale (Ma 06/07 ou Me 07/07, 20h30) : 20.5 millions de téléspectateurs

Finale (Di 11/07, 20h30) : 20.5 millions de téléspectateurs

Il est à noter que les niveaux d’audience dépendent de plusieurs paramètres : tout d’abord l’heure de diffusion (les français étant moins disponibles en journée), le jour de diffusion car l’écoute hors domicile est plus forte le week-end qu’en semaine, et bien évidemment le parcours de l’équipe de France car plus celle-ci ira loin, plus le Mondial deviendra un phénomène de société qui va attirer les femmes et les non fans de foot.

 

 

Recettes publicitaires : un investissement non rentable

TF1 a acquis les droits de l’évènement pour 120 M€ et en a revendu une partie à France TV et Canal+ pour 33 M€.

Le coût pour TF1 (hors frais de production estimés entre 4 et 7 M€) est donc de 87 M€. Comme pour les précédents grands événements sportifs, ce coût ne pourra pas être rentabilisé, même si la France parvient en finale. Cependant, il est clair que TF1 fait tout son possible pour rentabiliser cet investissement au maximum, via une forte occupation de l’antenne de TF1 (plusieurs magazines crées pour l’occasion), et des chaînes du groupe (Eurosport, LCI). Et aussi via une présence multi-supports entre les différents sites internet, les applications mobile, My TF1 ou LCI radio.

Les recettes publicitaires nettes globales (espace classique + parrainage) tous supports confondus devraient osciller entre 53 et 63 M€ selon le parcours de l’équipe de France.

Il est à noter aussi que l’événement procurera à TF1 des gains en image et en parts d’audience qui participent aussi à l’intérêt de l’investissement pour la chaîne et qui compensent en partie la perte arithmétique nette.

 

Concernant France Télévisions, la logique n’est pas la même car la publicité n’est pas censée rentabiliser le coût de l’achat des droits, d’autant plus avec la suppression de la publicité après 20h, sachant que France TV diffusera 2 ou 3 matchs après 20h donc sans recettes publicitaires. D’après nos estimations, France TV devrait engranger environ 8 M€ de recettes publicitaires nettes (tous supports confondus et incluant le parrainage) pour un coût d’acquisition de 25 M€.

 

 

La politique tarifaire : une inflation des tarifs versus 2006

Par rapport à la précédente Coupe du Monde en 2006, les tarifs des écrans dans le contexte des matchs a sensiblement augmenté. On sent en effet que les chaînes cherchent à rentabiliser au maximum leur investissement.

Si l’on prend le cas des écrans de mi-temps des matchs de l’équipe de France diffusés en prime time, l’inflation est manifeste (en brut, base 30s) :

1er tour : 155 K€ en 2010 vs 130 K€ en 2006

1/8ème : 160 K€ en 2010 vs 155 K€ en 2006

Quart : 175 K€ en 2010 vs 160 K€ en 2006

Demi: 200 K€ en 2010 vs 180 K€ en 2006

Finale : 260 K€ en 2010 vs 250 K€ en 2006

Il est à noter que si la France remporte le tournoi, TF1 diffusera l’écran le plus cher de l’histoire de la TV : 300 000 € brut (base 30s) pour une présence en fin de match, juste avant la remise de la Coupe.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.