premium 1
premium 1
actu_10054_vignette_alaune

Les dépenses publicitaires 2011 retrouvent leurs couleurs de 2008

Le 15 juill. 2011

Au niveau mondial, les dépenses publicitaires 2011 devraient flirter avec celles de 2008. Sur le marché français, ZenithOptimedia réajuste les estimations à la baisse (2,8% vs 3,5% en avril)...

...en raison notamment de la prudence des annonceurs  et l'augmentation des matières premières.

 

 

En France, si la presse continue de souffrir, (‐3%), la TV, la radio et internet maintiennent une croissance stable (respectivement 3%, 2% et 11%). A noter un démarrage plus difficile pour l’affichage sur les 6
premiers mois de l’année : 1,6% vs 2,7% estimés en avril, cependant ZenithOptimedia prévoit pour 2012 et 2013 une progression de 2.5%.

 
L’ensemble des dépenses publicitaires mondiales devrait atteindre 471 milliards de dollars cette année, soit autant qu’en 2008 avant la crise économique. Pour l'agence, les dépenses devraient augmenter de 4,1% en 2011(vs 4,2% estimés en avril dernier).

Toutefois l'agence enregistre une baisse de cette croissance en raison des pressions économiques, des catastrophes naturelles et des bouleversements politiques. Le retour à une croissance plus soutenue est attendu en 2012 et 2013.

 

 

  

Selon ZenithOptimedia, les estimations anticipent désormais une croissance des investissements publicitaires de 2,3% pour l’Amérique du Nord et de 3,3% pour l’Europe de l’Ouest ; soit respectivement 0,3 et 0,2 point en dessous des prévisions d’avril dernier. Les prévisions pour l’Europe Centrale, l’Europe de l’Est et l’Amérique Latine ont aussi été revues à la baisse mais de façon plus drastique (respectivement 1,0 et 1,2 points en dessous des prévisions d’avril dernier).

 

La croissance de l’Europe Centrale, de l’Europe de l’Est et de l’Amérique Latine sera supérieure à celle de l’Amérique du Nord et de l’Europe de l’Ouest. Pour cette année, l'agence estime 9,0% de croissance en Europe Centrale et en Europe de l’Est et 6,7% de croissance en Amérique Latine.

 

Ces ajustements sont compensés par une hausse des prévisions en Asie Pacifique avec 5,9% de croissance, estimée à 4,6% en avril dernier. Les conséquences du tremblement de terre au Japon ont été moins néfastes que prévu ce qui explique en partie la révision de ces chiffres. Cette année, les investissements publicitaires devraient seulement diminuer de 2,4% tandis que l'agence avait initialement annoncé une chute de 4,1%. Les prévisions de croissance des investissements publicitaires pour la région Asie Pacifique ont d’ailleurs été globalement revues à la hausse passant de 10,5% à 11,4%, grâce au dynamisme de la Chine et de la Malaisie (estimations augmentant respectivement de 11,7% à 13,4% et de 10,0% à 12,3%).

  

Les changements les plus notables concernent le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord dont les investissements publicitaires devraient chuter de 12,1% en 2011, là où ZenithOptimedia avait annoncé une croissance de 0,1%. Les bouleversements politiques se sont de plus en plus étendus: au fur et à mesure les annonceurs ont retiré leurs campagnes publicitaires des trois grands marchés touchés par ces bouleversements (Bahreïn, Egypte et Oman). A ceci s’ajoute une réduction de la couverture médiatique transrégionale. Néanmoins, elle prévoit un rebond de 8,9% en 2012 (contre les 4,8% prévus en avril dernier) sous réserve que la situation politique au Moyen-Orient se stabilise.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.