premium 1
premium 1 mobile
lego 2

Lego, victime de son succès

Le 8 sept. 2016

Aux Etats-Unis, Lego ne peut plus faire face : trop de demandes, et plus assez d’usines pour produire les petites briques.

Étrange situation pour le géant du jouet danois : sur le marché américain, il se trouve dans l’obligation de calmer l’appétit insatiable de ses clients pour les petites briques. Depuis plus de 10 ans, avec une moyenne de 15% de croissance de son chiffre d’affaires, Lego ne peut plus produire. Pourtant, le groupe reste convaincu qui lui reste encore de vastes territoires de conquête. En effet, 80% de ses ventes se font dans des pays qui ne comptent que 20% des enfants de la planète. Donc, il devient urgent de restructurer les moyens de production. En plus des travaux faits sur les usines historiques (Danemark, Hongrie, Mexique), le groupe ouvre de nouvelles chaines en République  Tchèque, et en Chine. Dans un premier temps, Lego espère pouvoir faire face à la demande des fêtes de fin de d'année...

 

Dans la dernière décennie, LEGO a connu une croissance régulière de ses ventes. Nous sommes évidemment très heureux de ce développement. [Mais] la forte demande met aussi une pression sur nos usines dans le monde.

 

John Goodwin, directeur financier de Lego

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.