actu_16796_vignette_alaune

Le moral des e-commerçants

Pour la seconde année consécutive, la Fevad et LSA font un point sur le moral des e-commerçants et leurs perspectives de développement.

Malgré la crise, la majorité des dirigeants interrogés demeurent confiants pour 2013 : 62% d’entre eux se déclarent aussi ou plus optimistes qu’en 2012. Un optimisme qui n’empêche pas le stress pour 47% d’entre eux. Un secteur qui devrait connaître pourtant des évolutions marquées en 2013 : 81% des répondants anticipent des mouvements de concentration chez les e-commerçants, 70% imaginent de nouveaux accords stratégiques entre e-commerçants et retailers et 68% prévoient l’arrivée de nouveaux acteurs étrangers.

 

74% des sondés prévoient pour 2013 une augmentation de leur chiffre d’affaires par rapport à l’an dernier et même une amélioration de leur performance financière (52%) ou une stabilité (34%). Près d’un entrepreneur sur deux projette donc d’investir davantage en 2013 qu’en 2012. Ces investissements devraient profiter à l’emploi. En effet, les perspectives de recrutement demeurent élevées : 68% des sondés comptent recruter autant ou davantage qu’en 2012.

En 2013, comme en 2012, les e-commerçants devraient en général privilégier les investissements dans le marketing et la publicité (58%) et l’informatique (47%).

 

Quelle que soit leur taille, les sites sondés placent en tête des leviers de croissance pour le futur, le m-commerce (76%), les points de retrait (54%) et les réseaux sociaux (51%). En 2013, le commerce mobile est même devenu le canal à privilégier pour 100% des dirigeants des plus gros sites ecommerce et 91% des dirigeants des sites d’enseignes magasins. Le canal magasins reste également une priorité 40% des dirigeants des gros acteurs du marché.

 

En 2013, plus d’un e-marchand sur deux est déjà présent à l’international (56%) et 14% en font le projet. Aujourd’hui, les 2/3 des sondés réalisent moins de 20% de leur chiffres d’affaires à l’étranger. Pour les 2 ans à venir, 85% des dirigeants présents à l’international envisagent une augmentation du poids de leur chiffre d’affaires à l’étranger et même 50% une forte augmentation.

Actuellement, 58% vendent dans moins de 5 pays. Mais 25% des sites exportent déjà dans 5 à 10 pays et même 11% dans plus de 20 pays. La Belgique est en tête des pays d’exportation (84% des sites sondés), suivie des autres pays d’Europe du Nord (40%), de l’Allemagne (40%), de l’Italie (40%), de l’Espagne (40%), du Royaume-Uni (36%) et des autres pays d’Europe de l’Est (33%). Seuls 16% vendent en Amérique du Nord, 13% en Asie et 9% en Amérique du Sud.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.