Advertisement
premium2Advertisement
premium1
premium1
actu_10685_vignette_alaune

La télévision reste le media préféré des femmes

Le 13 oct. 2011

L'étude "Women State of Media Democracy" réalisée par Deloitte révèle que la télévision reste le media préféré des femmes comme des hommes (respectivement 67% et 68%), dans tous les pays, excepté au Brésil où elles plébiscitent Internet (65%).

Les résultats  de cette étude sont issus de l’Observatoire International des usages et interactions des médias réalisé par Deloitte Research auprès du grand public en France, aux USA, au Canada, au Brésil, en Allemagne et au Japon.

Si elles aiment la télévision, elles sont  adeptes du multi-tasking. Elles sont effectivement entre 58% - en Allemagne - et 78% - aux Etats-Unis - à multiplier les activités média simultanées, se situant ainsi bien au-dessus des hommes, et cela dans tous les pays. La différence hommes-femmes est encore plus marquée en France (62% vs 46%).

Selon le cabinet Deloitte, la télévision influence les décisions d’achat des femmes particulièrement les Américaines (88%), talonnée par la publicité de la presse magazine plus impactante chez les Françaises (65%) et les Brésiliennes (57%).
La lecture des journaux est choisie majoritairement sur ordinateur pour les Brésiliennes (52%), et la lecture des magazines est réalisée online par 30% des Françaises.

 

Sur les réseaux sociaux, ce sont les brésiliennes qui sont les plus actives, 42% d'entre elles s'y rendent quotidiennement, devant le Canada (29%) et les USA (34%). 84% des Brésiliennes apprécient les réseaux sociaux pour la possibilité d’interaction fréquente et le large nombre d’amis qu’ils offrent soit près du double des Japonaises (45%). 
 
Selon l'étude, les réponses des Brésiliennes démontrent une maîtrise et une appropriation des différents moyens de communication mis à leur disposition - réseaux sociaux, messagerie instantanée et SMS – qui représentent pour elles une valeur comparable à la rencontre réelle (53%).
 
Qu’il s’agisse de progrès technologiques, de vitesse de connexion Internet, ou de TV, les femmes expriment moins d’attentes que les hommes dans tous les pays, sauf une nouvelle fois au Brésil où leur niveau d’attente est aussi élevé que les hommes.

 

Le mobile se révèle être un outil plus important pour les femmes que pour les hommes dans tous les pays sauf au Brésil. Alors que la majorité des femmes utilisent prioritairement la voix et les SMS sur leur mobile, les Japonaises en font un usage beaucoup plus poussé et diversifié. Ainsi elles sont 28% à se connecter également à internet via leur mobile.
Les hommes, quant à eux, y voient davantage que les femmes une source de loisirs et de divertissement.
  
51% des Françaises et 59% des Américaines voient dans le mobile un substitut à l’ordinateur portable en situation de mobilité, tendance qui est plus marquée chez les hommes des autres pays. 
 
 
Connectées quasiment quotidiennement à internet, les Brésiliennes accordent une grande importance aux recommandations en tant que lectrice mais aussi en tant que contributeur.  ¾ d’entre elles prennent ainsi leur décision d’achat selon les avis des consommateurs en ligne et 66% recommandent elles-mêmes un produit en ligne, suivies par les Américaines et les Japonaises.
 
L’utilisation du scanning à l’aide de son mobile commence également à influencer la décision d’achat. Si le désir d’information en magasin, au moment de l’acte d’achat via cette technologie est très net au Brésil (63% pour les femmes et 67% pour les hommes), ce phénomène reste globalement masculin. Seules les Américaines (43%) se montrent davantage séduites par cette technologie que les hommes (38%).
 
 

 

L'ADN - Le 13 oct. 2011
premium2
premium1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.