premium 1
premium 1 mobile
cindy gallop

« La liberté de parole EST le pouvoir »

Le 17 janv. 2017

Oratrice hors pair, Cindy Gallop a la parole libre et claire. Et donne envie à tous de tenter de libérer la sienne. Aux Napoleons, elle a mis le feu à l'amphi. Interview.

Le pouvoir reste souvent une affaire d’homme.

Cindy Gallop : Le pouvoir appartient aux femmes autant qu’aux hommes, et si nous nions cette vérité première, c’est parce que le modèle des sociétés patriarcales est partout dominant. Mais ne doutez pas d’une chose : les femmes brûlent du même désir que les hommes d’atteindre le pouvoir et de l’exercer pour changer le monde, pour se réaliser, pour faire beaucoup d’argent… pour faire absolument tout ce que les hommes veulent faire du pouvoir. Mais le fait est que nous vivons dans un monde où le réglage par défaut est toujours masculin. Les hommes ne savent pas combien ils seraient plus heureux en vivant et en travaillant dans un monde où le pouvoir serait partagé entre les femmes et les hommes, et où les femmes auraient donc le pouvoir de réinventer, de repenser et de restructurer complètement nos manières de vivre.

Personnellement, je suis déterminée à faire que ce monde arrive.

Vous avez une grande liberté d’expression. Pensez-vous que l’exercice de la liberté aille de pair avec celui du pouvoir ?

La liberté de parole EST le pouvoir. J’ai créé la plate-forme IfWeRanTheWorld autour du concept de microactions. Je propose aux gens d’y partager une de leurs envies, un de leur rêve, la chose la plus simple possible, et qui peut être mise en œuvre facilement.

L’idée est limpide : dites ce que vous pensez. Pas vraiment. Dites ce que vous pensez VRAIMENT. Personne ne le fait. Essayez, vous serez étonnée des résultats.

L’ère numérique invite selon vous à d’autres formes d’échanges ?

Je suis partie d’une conviction profonde : l’avenir de l’entreprise est de créer des modèles d’affaires vertueux, c’est-à-dire de faire de l’argent, tout en œuvrant pour le bien commun. Selon moi, les marques et les entreprises doivent instaurer une nouvelle forme de collaboration avec le consommateur, et plus ce qu’elles proposeront sera bon pour le consommateur, plus elles gagneront d’argent. J’ai moi-même conçu MLNP (MakeLoveNotPorn) autour de ce modèle. MLNP invente également une nouvelle forme de pouvoir. Dans un monde où le porno est devenu l’éducation sexuelle par défaut, MLNP est prosexe. Proporno. Proconnaissance de la différence. Le problème est moins la pornographie que le fait que nous sommes incapables de parler de sexe dans le monde réel. Avec MLNP, nous construisons une nouvelle catégorie sur Internet – le sexe social – afin de faciliter les échanges autour du sexe. Lorsque nous normalisons le sexe et que nous en parlons ouvertement et honnêtement, nous encourageons l’éducation et la promotion de valeurs sexuelles saines. Nous mettons fin au silence autour du harcèlement sexuel, des abus et de la violence. C’est le pouvoir extraordinaire du social en général et du sexe social en particulier.

 

TNW NYC 2016 | Cindy Gallop – Founder, MakeLoveNotPorn
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.