premium 1
premium 1 mobile
actu_25571_vignette_alaune

La France vue du futur

Le 23 mars 2015

Du French paradoxe à la French Touch : entre pessimisme chronique et aptitude à construire le futur, OMD livre dans son étude les moyens de comprendre la complexité des attentes et des comportements des Français.

Basée sur l’analyse du département Etudes & Recherche de Corinne ABITBOL et l’expertise de Jean-Yves DESTANDAU, directeur du planning stratégique d’OMD, cette première version de l’étude sociétale  « The Future Of France » dresse le portrait de la France et des Français d’aujourd’hui pour mieux se projeter sur ce qui nous attend dans les 5 à 10 années à venir.

Composée autour de 6 grands axes majeurs (L’état d’esprit des Français - Crise ou pas crise ? – Choix de consommation, des modes de vie qui changent – Et les loisirs – Visage d’une nouvelle société – Et demain ?), « The Future Of France » 2015 dévoile surtout 12 paradoxes qui apportent une vision plus holistique des leviers d’attachement aux marques et au business.

 

Quelle sera la France de demain ? Comment appréhender les changements/évolutions en cours et à venir ? C’est à ces questions que cette nouvelle étude propose de répondre en mettant en exergue 2 France : celle qui souffre et les invincibles !

 

Crise ou pas Crise ?

#1 Achats Vigilance et Générosité

Le Français est devenu vigilent sur ses dépenses, en témoigne l’utilisation massive et exponentielle des comparateurs de prix ou des sites de ventes privées… Et pourtant, le Français n’a jamais été aussi généreux : 21 millions de Français qui ont une activité associative, ce qui fait de notre pays l’un des plus actifs dans ce domaine.

#2 Je veux tout (consommer et économiser)

C’est une nouvelle tendance : les Français sont tous des « acheteurs professionnels en herbe » et en puissance qui n’hésitent plus à négocier même dans les grandes enseignes de luxe ! Et la crise creuse les écarts selon l’âge et le lieu d’habitation, les plus impactés étant les 45-54 ans / retraités vivant en dehors des grandes villes… Aujourd’hui le Français doit faire face à des choix contraints versus des choix de consommation ce qui mène à des modes de vies en mutation.

 

Choix de consommation, des modes de vie qui changent

#3 De l’éthique et du prix

Aujourd’hui le Français attend d’une marque qu’elle s’engage toujours plus, que ce soit en termes de rapport qualité/prix ou de valeurs non seulement en faveur de l’environnement mais des valeurs d’éthique sociales et sociétales. 

#4 La MDD, cette marque nationale comme les autres !

Au fil des années les marques MDD ont su s’imposer en mixant les arguments prix et responsabilité sociale comme dit précédemment. Plus que jamais, ce qui compte c’est LA valeur de confiance qui met la relation marque/consommateur au centre de la dynamique business

#5 Plus loin mais plus proche

C’est le paradoxe des nouveaux modes de consommation media et infos. Chacun se sent connecté à l’humanité/aux autres et porte un grand crédit à leurs avis mais l’attachement viscéral au cercle le plus proche demeure primordial.

 

Visage d’une nouvelle société

#6 Entre régression et Empathie

Que ce soit en quali ou en quanti, notre société écrit de nouvelles étapes de vie, nos foyers évoluent, le vivre ensemble est central et permet de s’épanouir personnellement et à travers les autres. Pour caricaturer, revenir à 3 générations sous un même toit, cela peut être considéré comme une régression mais cela s’inscrit surtout dans la préoccupation de l’autre et le lien fort. A noter, avec l’augmentation de l’espérance de vie, les problématiques liées au grand âge impose aussi de nouveaux choix à faire pour les Français, et pour les marques !

 

Etat d’esprit des Français

#7Heureux mais stressé

Les plus optimistes en 2015 : Les jeunes de 15-24 ans, les Parisiens et les habitants du Sud-Ouest ; les + heureux : la encore les jeunes 15-24 ans, les femmes, les retraités et les Sudistes ; et paradoxalement les + stressés : les 15-24 ans, les femmes ainsi que les 35-44 ans, les Inactifs et les habitants du Nord-Est. Autant dire que la « jeune France féminine » de surcroit souffre plus que le reste de la population du stress !

#8 Optimiste pour soi et pessimiste pour le collectif

L’effet nostalgie contemporaine est toujours de mise et le « c’était mieux avant » demeure le credo de toutes les générations confondues. Les français ont envie de partir s’installer à l’étranger mais seulement 1/3 se dit prêt à le faire à court terme, avec un pic chez les 15/24 ans de 52%.

#9 Ailleurs peut-être mais comme ici

Partir c’est bien nous disent les Français, mais ils veulent retrouver ce qui fait du lien ici et ce qu’on aime de la France dans le reste du monde.

 

Et les loisirs ?

 #10 Le luxe c’est aussi le temps

La grande tendance démontrée dans ce paradoxe est que le Français de 2015 veut du « temps impliqué », c’est à dire du temps à consacrer aux valeurs refuges qui sont les siennes à savoir la famille, les amis… Car s’occuper des autres c’est se faire du bien !

Et demain ?

 #11 Voltaire plus que Saint Simon, n’est pas candide qui veut

à la question « qui se soucie de moi ? », le Français répond majoritairement en faveur des grandes fonctions régaliennes de l’état : police et justice en premier lieu.  La défiance est grande envers les politiques, mais aussi envers l’industrie et les banques. Alors même que les marques, apparemment dissociées dans l’esprit des Français de l’industrie, sont parées de plus de confiance.

#12 Réconcilier la société de consommation et la société civile

La marque est devenue un CITOYEN COMME LES AUTRES, citoyen duquel les français attendent non seulement un engagement éthique, mais une participation active aux conversation sur les sujets brulant de société et d’actualité. La Voix de la Marque semble devoir faire parti aujourd’hui de la Vox Populi

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.