actu_12886_vignette_alaune

« Je te like, moi non plus »

Selon Isobar, le bouton « Like » connaît un succès exponentiel depuis son lancement : 62 % des membres de Facebook en France l’ont déjà utilisé.

Les résultats de l’étude « Je te like, moi non plus », révèlent  que la signification du bouton « Like » est interprétée de différentes façons par les internautes. Ainsi, pour 60 % des membres, « liker » une marque sur Facebook signifie qu’ils aiment cette marque. Mais ils reconnaissent également d’autres fonctions au bouton « Like » : recommander une marque à leurs amis (21%), autoriser la marque à les contacter et à leur envoyer des informations (21 %) ou encore montrer qu’ils sont clients de cette marque (14 %). 21% des membres ayant déjà utilisé le bouton « Like » sur une page de marque en ignorent par ailleurs le sens exact. Seuls 6% des membres de Facebook interrogés admettent d’ailleurs que « Liker » une marque signifie s’engager à son égard.

Mais le «Like » peut en revanche être perçu comme un signe d’une certaine affinité et de proximité avec une marque. Même si les personnes qui « likent » des pages de marque attendent avant tout en échange d’accéder à des réductions (55%%) ou des offres spéciales (44%), certaines d’entre elles souhaitent donner leur avis sur la marque (26%), obtenir des informations à son sujet (21%), pouvoir la contacter (11%) ou encore partager des informations la concernant avec leurs contacts (11%).

38% des membres de Facebook en France likent des pages de marque. 22% des Fans ont une meilleure opinion de leur marque préférée depuis qu’ils la suivent sur Facebook, 31% des Fans ont le sentiment de davantage recommander cette marque à leurs amis depuis qu’ils la suivent.
Les Fans sont majoritairement des clients des marques qu’ils likent pour 77%, et d’ailleurs, pour 95% d’entre eux, ils ne likent pas la page du concurrent. 21% d’entre eux déclarent acheter davantage la marque et 12% des fans non-clients ont plus envie d’acheter la marque.

Isobar sur la partie des  statuts ou actus postées par les marques,  précise que poster trop d'infos peut éloigner dans certains cas les fans : "La régularité ne suffit pas à garantir la visibilité du message publié dans le fil d’actualité des membres des réseaux sociaux, d’ailleurs 44 % des membres de Facebook qui ont cessé de suivre une page déclarent l’avoir fait en raison du nombre trop important de messages et d’actualités publiés par la marque." 

Pour Isobar, avec l’essor des réseaux sociaux, les interactions entre les internautes et les marques sont démultipliées et des passerelles se créent avec le reste de la sphère digitale. Ainsi, 16 % des membres de Facebook en France « likent » sur un autre site que Facebook (site d’un media, d’une marque, etc.). Les sites internet des marques sont quant à eux perçus comme complémentaires à l’action de celles-ci sur Facebook : 70 % des membres du réseau social visitent également les sites des marques dont ils suivent la page sur Facebook. Facebook demeure le réseau incontournable pour les internautes français : 84 % des personnes interrogées déclarent en effet que si elles ne devaient conserver qu’un seul réseau social, elles se tourneraient vers Facebook (2 % seulement choisiraient Twitter). En outre, 16 % des personnes interrogées déclarent se connecter à Facebook dès le réveil, et 11 % d’entre elles reconnaissent y être « tout le temps connectées ».

Si les autres réseaux sociaux jouissent d’une bonne notoriété (82 % de sondés connaissent Twitter et 49 % Google +), leur taux de pénétration sur le marché français reste modeste. En effet, 11% seulement des personnes interrogées sont membres de Twitter et 7 % de Google +.

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.