Investissements publicitaires bruts en hausse au 1° semestre 2010

A fin juin, selon l’étude « les indicateurs avancés » de Kantar Media, le premier semestre 2010 se cloture par une évolution des recettes brutes positives pour tous les média.

La télévision s’impose avec +18,6%, suivent ensuite la radio +12,3%, le cinéma +10,1%,  la presse +8,1% et enfin la publicité extérieure + 5,3%.

Le premier trimestre a bénéficié des mauvais chiffres de 2009, le deuxième trimestre semble montrer des signes de reprise notamment à travers le nombre croissant d’annonceurs ayant communiqué sur la période.

 

Pour la presse, le premier semestre se clôture avec 3 indicateurs  optimistes : +8,1% en valeur, +3,9% en volume et +1,1% en nombre d’annonceurs. Ce sont les quotidiens nationaux qui boostent le marché en recettes +12,7% vs +5,9% pour les magazines alors que 151 annonceurs en moins communiquent sur le segment (soit -6,2%).

 

La radio attire toujours plus d’investissements bruts puisque le média termine le semestre à +12,3% en valeur malgré un mois de juin particulièrement bas par rapport aux autres mois (+7,2%). L’évolution en volume prouve que les stations généralistes sont plus dynamiques que les musicales sur la période (+11,8% vs +9,2%) alors que l’on note la tendance inverse sur l’évolution du nombre d’annonceurs (+8,1% pour les musicales vs +20% pour les généralistes).

 

La télévision enregistre la plus forte évolution en valeur sur le premier semestre (+18,6%). Les chaînes de la TNT présentent toujours une belle progression au semestre (+38,4%) mais moins impressionnante que l’an passé sur la même période (+63,3%). Enfin, on note que  les chaînes nationales qui bénéficient de l’effet « Coupe du Monde »  sont plus dynamiques que celles de la TNT à fin juin en volume (+19,3% vs +17%) comme en nombre d’annonceurs (+12,6% vs +10,5%).

 

La publicité extérieure présente des recettes positives à fin juin (+5,3%). Sur le mois de juin en revanche, et pour la première fois depuis le début de l’année, le média enregistre une évolution négative en valeur (-0,5%).

 

Après un premier trimestre très positif pour le cinéma (+68,1% de recettes), le deuxième trimestre à l’inverse se solde par une chute de -18,8% en valeur. Le média termine tout de même le premier semestre avec une évolution à deux chiffres toujours en valeur (+10,1%) et semble soutenu par les annonceurs qui sont 27 de plus à y avoir investi par rapport à la même période l’an passé.

 

source : Kantar Media

premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.