habillage
premium1
premium1

Gérer ses biens virtuels, une tendance Biomarketing

Le 15 juill. 2011

Il y a quelques semaines, Fullsix Paris publiait une nouvelle édition de son étude TheTrendWatch, cette fois la tendance décryptée par Fullsix est le Bio Marketing . Philippe Mihelic, directeur de la création chez Fullsix répond à quelques questions sur cette tendance.

Il y a quelques semaines, Fullsix Paris publiait une nouvelle édition de son étude TheTrendWatch, cette fois la tendance décryptée par Fullsix est le Bio Marketing .

Philippe Mihelic, directeur de la création chez Fullsix  répond à quelques questions sur cette tendance.

 

 

Parlez nous de TheTrendwatch ? Quand, comment est née l’idée de créer ce carnet de tendances ?

 

Philippe Mihelic: Automne 2005... Le "web 2.0" est sur toutes les lèvres et le digital se met à changer nos vies à coup de podcasts, wikipedia, blogs, et un petit site d'étudiants américains appelé TheFacebook.com!

 

De Paris à Madrid, de Londres à Munich, et de Shanghai à New York, les créatifs et planneurs stratégiques de FullSIX constatent tous au quotidien des changements drastiques des usages media. De nouvelles tendances naissent, meurent, évoluent, et bouleversent notre façon de consommer, d'acheter, de se divertir, de se rencontrer, de s'aimer... Pour comparer entre pays, suivre leurs évolutions fulgurantes, comprendre et quantifier leurs impacts sur le cœur de métier de nos clients, nous décidons de lancer TheTrendwatch.

 

A l’origine, conçu comme un outil stratégique interne, TheTrendWatch est rapidement devenu une publication demandée par nos clients. Nous éditons maintenant trois TrendWatchs par an, autour desquels nous animons des ateliers d’échanges avec & entre nos clients dans 8 pays, et sur lequel nous avons adossé un blog international 

 

 

Sur ce volet, vous parlez spécifiquement de la tendance Biomarketing, pouvez vous nous en dire plus ?

 

Philippe Mihelic: Le Biomarketing (du grecque BIOS = en rapport avec la vie) est un terme qui décrit un ensemble de tendances dominantes ces 6-12 derniers mois. Plus les nouvelles technologies prennent de la place dans notre quotidien, plus les marques apportent du concret dans la vie de leurs consommateurs. Par exemple, de nouveaux services se mettent à remplacer des campagnes de communication, imposant les valeurs d'une marque de manière bien plus tangible et crédible que n'importe quel message publicitaire: Une nouvelle forme de marketing centrée sur l'expérience vécue et partagée.

 

 

 

L’exemple du  « marketing de la mort » développé autour de la gestion des  biens virtuels est une tendance forte et un marché qui se développe beaucoup aux USA ;  pensez vous que le marché européen est  prêt ? 

 

Philippe Mihelic: Les « biens digitaux » de chacun ont pris autant d'importance dans la vie d'un européen que dans celle d'un nord américain ou asiatique. Ils sont donc tous prêts... Et leur première bouleversante expérience avec un proche qui décède et laisse ses pages ouvertes les fera basculer si ça n'est pas déjà le cas. Et vous, quel sera votre dernier post facebook ?

 

 

 

 

 

 

Quel est le meilleur exemple de réalisation par votre agence, collant à la tendance  Biomarketing ?

 

Philippe Mihelic: Difficile de faire un choix... Pourquoi pas Diesel qui invite tous vos amis facebook (et leur avis) dans la cabine d'essayage!  

 

 

 

 

Quelles sont pour vous les autres tendances fortes qui vont bouleverser le digital pour ces deux prochaines années ?

 

Philippe Mihelic: Probablement celles liées à la simplicité. La technologie atteint un niveau de maturité tel, qu'elle peut enfin s'estomper, laissant place à la simplification des usages, des messages, des stratégies de marque, des technologies, des attentes des consommateurs... Avec un impact massif sur nos vies, puisque la simplicité est une aspiration naturelle de nos cultures.

 

A suivre dans TheTrendwatch#13     😉

 

 

Propos recueillis par Virginie Achouch

 

 

 

 Retrouvez ici l'intégralité de l'étude

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.