Plus de diversité, moins d'alcool : les tendances Food de 2020

Moins d’alcool, moins de produits laitiers et moins d’instagram : 2020 promet d’être plus light dans nos assiettes.

Que nous réserve 2020 ? Plutôt que de regarder dans les astres comme les millennials, Wunderman Thompson nous propose de regarder dans nos assiettes. L’édition 2020 du rapport Future 100, sorti le 16 janvier, dévoile les grandes tendances food qui feront l’année.

Nos assiettes au « régime climat »

En 2020, on n’est plus seulement à la recherche d’options saines pour notre corps mais aussi pour la planète. On continuera donc la recherche d’alternatives aux aliments traditionnels tels que la viande ou les produits laitiers.

Ce nouveau régime implique aussi des assiettes qui feront preuve de beaucoup plus de biodiversité. D’après la FAO, 75 % de notre régime alimentaire est assuré par 12 plantes et 5 animaux. Le blé, le maïs, et le riz représentent 60 % des calories provenant de plantes. En 2020, on peut donc s’attendre à voir apparaître de nouveaux ingrédients dans les cuisines occidentales comme le fonio, le baobab ou le moringa.

Côté production, les industriels et les marques s’intéressent à l’agriculture régénératrice. Le français Danone est d’ailleurs à la tête d’une coalition de 19 entreprises – parmi lesquelles Nestlé, Unilever et Kellogg's – qui ont pour but de réinventer la production alimentaire selon les principes de l’agriculture régénératrice.

To drink or not to drink

Entre 2000 et 2016, le nombre de consommateurs d’alcool a diminué de 5 % dans le monde. En 2019, la sobriété est carrément devenue un mode de vie pour bon nombre de millennials. Mais ça ne veut pas dire pour autant qu’ils ne veulent plus sortir. Les bars vont donc devoir se réinventer et proposer des alternatives non-alcoolisées à ces nouveaux adeptes de la sobriété. À Dublin, le Virgin Mary ne propose aucune boisson alcoolisée et même une bière qui ressemble étrangement à la Guinness. Au Redemption à Londres, on a troqué l’alcool pour du CBD.

Mais pour ceux qui continuent à picoler, la tendance sera aux cocktails, et pas n’importe lesquels. Pour continuer à intéresser les millennials et la génération Z à l’alcool, il va falloir faire des efforts. Les cocktails de 2020 seront donc incroyablement complexes. Pour preuve le A-Z Cocktail imaginé par le duo britannique Bompas & Parr. Le breuvage contient 26 ingrédients, un pour chaque lettre de l’alphabet. Résultat : une boisson étrangement équilibrée et impossible à reproduire chez soi.

Des restaurants en mode sombre

Le mode sombre, ce n’est pas que pour les smartphones. Le restaurant Lucky Cat à Londres en est un bon exemple. Dans la salle, pas de couleur et une atmosphère sombre qui a été créée afin de rendre impossible les photos. Le but : éviter que le resto ne devienne le dernier spot instagrammable à la mode et inciter les clients à se concentrer sur leur assiette et leur expérience.

La cuisine devient collaborative

Après l’explosion des espaces de co-working, on peut s’attendre aux co-cuisines. Aux États-Unis, l’incubateur culinaire Flavors permet aux chefs et experts du secteur de se retrouver pour innover et échanger dans un espace dédié. À Londres, Mission Kitchen va ouvrir ses deux premiers espaces de co-cuisine pour les professionnels.

Au Japon, les particuliers aussi cuisinent ensemble. Puisqu’ils habitent souvent dans de très petites surfaces, les Tokyoïtes font leur popote dans des cuisines communales. Des espaces à louer dans lesquels ils peuvent organiser diners entre potes ou déjeuners pro.

Les 3 ingrédients à suivre en 2020

Comme chaque année, le rapport Future 100 dévoile les 3 ingrédients qui feront l’année. En 2020, nous mangerons donc des fleurs. Enfin, surtout une : le pois-papillon. Originaire d’Indonésie, la fleur indigo est bourrée d’anti-oxydants et se consomme sous forme de thé ou de poudre.

Après l’avènement des graines de courges, c’est au tour des graines de pastèque de briller sur le devant de l’assiette. Déjà populaires en Asie, on devrait les retrouver dans nos placards européens en 2020.

Beaucoup plus futuriste, le 3e ingrédient à surveiller en 2020 est une poudre. Développée par l’entreprise finlandaise Solar Foods, la poudre Solein a un gros avantage : elle est créée à partir de presque rien. De l’air, de l’eau et de l’électricité suffisent à créer cet aliment du futur qui contient autant de protéines que le soja ou les algues. La poudre Solein est encore à l’état de projet mais avec le potentiel de régler la crise climatique et la faim dans le monde, l’ONU s’y intéresse de près.

À lire aussi

Ce site utilise Google Analytics.