premium1
premium1
habillage
actu_12306_vignette_alaune

France: les pages Fan ne sont pas tant aimées

Le 11 mars 2012

Si les réseaux sociaux semblent être arrivés à maturité en terme d'inscriptions, ils ont néanmoins le vent en poupe, les utilisateurs ont une gestion active de leur profil et échangent de plus en plus de données.

Même si l'étude Wave 6 d'Universal Mc Cann, intègre 4 pays supplémentaires à son étude 2012, passant à 62 pays, il n 'en reste pas moins que la première tendance de ces résultats concerne l'arrivée à maturité des réseaux sociaux. En tête, le Brésil (74,3%), la Russie (77,1%), un peu plus loin, la France (53,5%). Néanmoins les réseaux sont toujours plus utilisés, le temps passé grandit sur internet à l'instar des autres media. C'est 13h passés par semaine sur internet, 7h sur les réseaux sociaux, (9h chez les 16/24 ans) contre 10h devant la télévision. Les internautes se connectent sur les réseaux pour partager des photos (59%), laisser des messages à des amis (64%), trouver de vieilles connaissances (59%). Côté microblogging, les révolutions arabes ont marqué cette tendance. La Chine marque son avance avec une forte présence sur les plateformes comme Twitter, Sina Weibo, Sohu.com, Tencent (71, 5%), elle est suivie par le Royaume-Uni (62,9%), le Brésil (47,6%), l'Inde (42,9%). Au global l'étude donne le chiffres de 42, 9% sur le microblogging et 12, 2% sur la France. La protection des données et la thématique de la « privacy » sont toujours d'actualité, sans être négligées par les internautes (64% d’inquiets). Elles ne suffisent pas à freiner l’adoption des usages sociaux les plus avancés (52% d’accros aux media sociaux).

 

Vendredi Mediabrands a axé sa présentation sur la configuration des marques sur ces réseaux sociaux. Leurs sites corporates sont de moins en moins consultés par les internautes (-15 pts parmi les 15-24 ans) et les pages Facebook, en France, pas si "aimées" que ça. 27% d'entre eux ont "Liké" des pages contre 52% au global. Les internautes attendent plus d'engagement de leur part, participer à la création d'un produit, comme l'avait fait Vitaminewater sur Facebook, obtenir des réponses personnalisées, avoir accès à du contenu divertissant. L'agence a étudié 19 secteurs d'activités différents car un internaute fan d'une marque de luxe, n'attendra pas les mêmes engagements et échanges qu'avec une marque de télephonie.

 

 

 

 

Retrouvez l'intégralité de l'étude.

 wave-6-the-business-social-um_paris.pdf

L'ADN - Le 11 mars 2012
premium 2
premium2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.