habillage
premium1
premium1

Facebook et les relations aux marques

Le 14 juin 2011

En 5 ans, Facebook est devenu une arme de communication massive et les marques ne s’y sont pas trompées. 500 millions d'utilisateurs dans le monde, avec 200 millions de nouveaux utilisateurs sur la dernière année.
En mai 2010 Facebook devance Google aux USA en terme de traffic. 15% du temps passé sur Internet est sur Facebook, la moyenne de temps passé serait de 55 minutes par jour, et un utilisateur a 130 amis en moyenne.

 

Facebook est devenu un phénomène culturel: la sortie ce jour du film de David Fincher The social network et la polémique en témoigne...Il semblerait que les créateurs du réseau social pensent à tout et se qualifient eux-même "d'ingénieurs le jour, et sociologues la nuit"  développant de nouvelles fonctionnalités, social plugins tels que I Like et Places, une e-boutique pour Pampers  avec Amazon et qui font les beaux jours des marques.

 

DDB Paris et Opinionway ont présenté hier une étude internationale (USA, UK, France, Italie, Australie et Chili) décryptant le comportement des fans face à ses marques et quelles relations ils entretiennent.

C'est aux marques de s'adapter et de trouver le bon équilibre, ouvrir une page fan ne pouvant plus se limiter à "pousser les promos" comme le souligne Jean-Luc Bravi, co-président de DDB Paris mais d'aller plus loin en offrant un contenu différentiant, divertissant. Cela provoque déjà un changement dans l'équilibre budgétaire car la marque doit investir sur une personne dédiée, devant être réactive et une production de contenu suscitant un intêret pour le fan et le placer dans une "relation sincère" explique Matthieu de Lesseux, co-président de DDB Paris.

 

Cette étude révèle que l'âge moyen des fans de marques interrogés est de 31 ans, féminin à 55% et peu de différences sont à noter entre CSP+ et autre, comme l'explique Denis Pingaud Vice président Executif d'Opinion Way " la césure est faite sur le rapport actif et inactif /retraité. " 43% de ces fans fréquentent le réseau social plusieurs fois par jour et 96% le considère comme un espace privé réservé à ses amis ou sa famille.

 

Facebook est principalement considéré comme un outil de divertissement pour 49% d'entre eux et pour 32% de dialogue. En moyenne 9 marques sont suivies par les fans qui déclarent en terme de secteurs suivre à 55% les marques media et divertissement, pour 51% ils suivent les grandes causes et 46% les marques du secteur mode/luxe.

 

Les fans de marques suivent avant tout les marques consommées même occasionnellement pour 84% d'entres eux.  Fait à souligner, Facebook tend à devenir un vrai moteur de recherche car 49% des fans rejoignent une page via une recherche proactive contre 59% via des recommandations d'amis, et 79% parce qu'ils ont été sollicité par la marque.

 

Pourquoi deviennent-ils fans de marques? Se sentir privilégié est une motivation importante pour 95% d'entre eux, pour 94% devenir porte-parole de la marque et dialoguer avec la marque. En ayant une relation privilégiée, le fan souhaite bénéficier d'avantages promotionnels, être informé des nouveautés de la marque, il veut accéder à des informations exclusives, donner son avis ....d'ailleurs cliquer sur le bouton "j'aime" sur un contenu publié par la marque cela arrive occasionnellement ou souvent à 76% des interrogés et 1 fan sur 2 est prêt à commenter ou à écrire sur le mur de sa marque.

 

Etre fan impacte très fortement sur l’intention d’achat des produits de la marque (36%) et sur la recommandation de la marque (92%)

 

 

Les marques les plus suivies par les fans dans ces six pays -

  

  

 

A noter : la marque Starbucks réunit 13.7 millions de fans, Coca Cola c'est 11.8 millions de fans. Coca Cola invite dès la home page de son site corporate les visiteurs à rejoindre sa page. Aux USA, la marque de Ketchup Heinz invite sur sa bouteille les consommateurs à chercher sa page fan...

 

 

 Virginie Achouch

 

 

 

L'ADN - Le 14 juin 2011
premium 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.