habillage
premium1
premium1
actu_11617_vignette_alaune

Facebook et l’acquisition de fans

Le 18 janv. 2012

Le rapport Efficient Frontier sur les performances du marketing digital pour Q4 2011 signale que les marques continuent à investir dans la publicité sur Facebook et se concentrent sur l’acquisition de fans.

Ces investissements proviennent maintenant de budgets supplémentaires plutôt que de budgets déjà existants pour d’autres canaux digitaux. Cela démontre la confiance des marques pour ce nouveau médium. Les marques ont ainsi continué à accroitre leur base de fans d’environ 9% par mois qui devrait avoir doublé à la fin 2012. La part des dépenses sur Facebook a ainsi atteint 2,7% du total des budgets online en quatrième trimestre 2011. Les investissements sur Facebook devraient atteindre 5% du total online d’ici la fin 2012. Au fur et à mesure que les marketeurs vont mieux maîtriser la croissance et la gestion de leur base de fans, les marques vont injecter des budgets supplémentaires sur le réseau social.

En 2012, le développement d’autres plateformes, comme Google+ ou LinkedIn, aura un effet positif sur les investissements sur les réseaux sociaux et la croissance de ce secteur devenu plus compétitif. Par contre, Facebook devrait maintenir sa domination vis-à-vis des annonceurs.

 

Les dépenses sur le Search ont également augmenté significativement, dynamisées par celles des détaillants, pour atteindre +14% d’une année sur l’autre aux États-Unis, avec +18% pour le secteur détail sur l’année et même +40% d’un trimestre à l’autre. Les dépenses en Search vont encore augmenter de 15 à 20% en 2012 aux États-Unis et à l’international. Le CPC du Search  devrait décroître de 4% en partie grâce à l’augmentation de la part du mobile et aux prochaines innovations de Google pour renforcer l’efficacité du placement des annonces.

 

Google garde une part de marché de 80% des investissements sur Q4. Yahoo/Bing ont généré 14% de revenu par clic (RPC) en plus que Google avec un ROI 9% supérieur. Mais Google a accru son partage de clic de 2,5% sur l’année ce qui souligne la nécessité de se concentrer sur le volume et l’audience pour les annonceurs, en particulier les détaillants, sur le dernier trimestre.

 

Les dépenses sur mobiles, en particulier les tablettes, devient de plus en plus important pour les marketeurs, car ces dernières représentent maintenant 50% des recherches sur mobile et 50% du partage de clics. En 2012, les dépenses en recherche mobile devraient représenter 16 à 22% du total des liens payants d’ici la fin de l’année. L’arrivée de nouveaux terminaux mobiles avec des fonctions de navigation web complètes va encore renforcer ces usages. Ce qui va amener les responsables marketing à s’intéresser d’encore plus près à la publicité mobile en 2012.

 

Les dépenses en Display se maintiennent d’un trimestre à l’autre. Par contre, DoubleClick, la bourse d’échange Display de Google, augmente sa part de marché de 19% sur l’année. Google a, en fait, profité des contraintes d’inventaire et du changement de stratégie de Yahoo pour leur Right Media Exchange.

 

Les marchés européens ont montré une croissance forte dans le search sur l’année, la France augmentant ses dépenses de 70% sur la période et l’Allemagne de 47%. Cela souligne la forte présence du online dans les dépenses de communication en 2011. Le Royaume-Uni reste à la première place en Europe et augmente ses dépenses de 19%.

 

 

 

 

 

 

L'ADN - Le 18 janv. 2012
premium 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.