Enquête sur la réputation des grands patrons.

D'après une enquête menée par Weber Shandwick, l'un des leaders mondiaux des relations publiques, et KRC Research, deux tiers des cadres employés (66%) par les plus grands groupes américains estiment que la réputation actuelle des grands patrons est très mauvaise. Seulement 14 % des personnes interrogées attribuent une bonne note aux dirigeants, et les 20 % restants ne se prononcent pas. Malgré le maigre niveau d'approbation que suscitent les grands patrons, près d'un cadre sur deux (49 %) se déclare intéressé par la possibilité d'occuper le siège de PDG, un chiffre quasiment identique à celui obtenu lors des précédentes enquêtes. Fait surprenant: même les cadres qui dénoncent la mauvaise réputation des grands patrons se montrent enthousiastes à l'idée d'occuper, un jour, la fonction de PDG (48 %).
-Accéder au document-

commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.