habillage
premium1

En matière de communication environnementale des marques, les consommateurs français veulent des preuves

Le 14 juin 2011

 Selon l’étude Green Brands 2010 menée simultanément dans 8 pays par l’institut PSB pour les agences Cohn & Wolfe (relations publiques) et Landor Associates (design), les Français font partie des consommateurs les plus vigilants vis-à-vis de la communication environnementale des marques. Ils exigent notamment des preuves, 48 % restant sceptiques devant la publicité pour les produits verts et 88% jugeant qu’il est important que les marques soient issues d’entreprises engagées dans une démarche environnementale globale.

 

Plus que les consommateurs des autres pays, 54% des Français interrogés pensent que leur pays ne prend pas la bonne direction en matière d’environnement. Les consommateurs veulent que les autorités engagent plus encore les fabricants à veiller au recyclage de leur emballage, et à proposer des éco-labels plus compréhensibles (respectivement 74% et 69% des personnes interrogées en France). En effet, 21% des Français interrogés déclarent que la certification par des éco-labels est le premier critère de décision d’achat, suivie de l’expérience individuelle du produit (20%).

 

Pour qu’une entreprise soit considérée comme verte, le consommateur français attend aussi qu’elle réduise l’usage de produits polluants (80%) et s’engage dans une démarche de recyclage (68%). En Australie, en Inde et au Brésil, la diminution de la consommation d’eau est apparue comme un comportement plus important de la part des entreprises.

 

Vigilants sur le marketing vert, les consommateurs français le sont également sur le prix ; 78% d’entre eux estimant encore trop élevé celui des produits verts, ainsi que l’offre encore limitée (45%). Une tendance qui devrait se confirmer en période de crise même si 41% des Français interrogés déclarent vouloir dépenser davantage l’année prochaine en produits verts.

 

A l’occasion de cette étude, les consommateurs classent également les marques qui leur paraissent les plus proches de leurs préoccupations écologiques. Dans les 8 pays, est soumise aux consommateurs une liste étendue de marques issues de secteurs très variés : distribution, transport, hôtellerie, nouvelles technologies, hygiène, énergie, alimentation… Pour la France, se retrouvent dans le TOP 3 : Yves Rocher, Veolia Environnement et le Petit Marseillais.

 

Rappelons que l’étude Green Brands est menée chaque année simultanément dans huit pays par l’institut PSB pour Cohn & Wolfe et Landor Associates, deux réseaux d’agence du groupe de communication WPP associés au cabinet Esty Environmental Partners. Plus de 9 000 personnes ont été interrogées en France, Etats-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Inde, Australie, Brésil et Chine.

 

Les partenaires de Cohn & Wolfe et Landor Associates: PSB (Penn, Schoen & Berland) (www.psbresearch.com) et Esty Environmental Partners (www.estyep.com)

 

 

Fiche technique de l’étude - Renouvelée tous les ans depuis 2006, l’enquête ImagePower® Green Brands Survey est confiée à l’institut Penn, Schoen & Berland. Elle analyse la perception des consommateurs sur l’engagement environnemental des entreprises et des marques. En 2010, l’étude s’élargit pour inclure l’Australie au sein du panel avec l’Allemagne, le Brésil, la Chine, les Etats-Unis, la France, l’Inde et le Royaume-

Uni ; soit un total de 9 022 personnes interrogées dans 8 pays. Les interviews ont été réalisées par Internet, du 27 février au 24 mars 2010, sur la population générale adulte. En Chine, en Inde et au Brésil, les participants ont été recrutés au sein des grandes villes. Réalisée simultanément dans 8 pays, elle met en perspective les résultats nationaux par rapport aux autres pays.

L'ADN - Le 14 juin 2011

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.