habillage
premium1
actu_2418_vignette

Dons pour Haïti, résultats d'un sondage TNS Sofres-Logica

Le 14 juin 2011

Metro a publié vendredi derrnier les résultats d’un sondage exclusif, réalisé par TNS Sofres-Logica, sur la générosité des Français après le séisme qui a frappé Haïti. Les résultats détaillés sont disponibles sur metrofrance.com

Selon cette enquête, 47 % des Français comptent donner pour les victimes du séisme survenu en Haïti. Pour mémoire, la même proportion de Français (48%) déclaraient, six mois après le drame, avoir donné pour les victimes du tsunami de décembre 2004*. La différence, de taille, est que notre enquête mesure en majeure partie les intentions de don : pour l'instant, seuls 14% des Français disent avoir déjà donné, 33% déclarant qu'ils ont vont certainement ou probablement donner. 52% des Français ne comptent en revanche pas donner, certains (18%) parce qu'ils donnent déjà régulièrement. La mobilisation des Français, très forte dans les premiers jours qui ont suivi la catastrophe, ne s'annonce donc pas exceptionnelle. En effet, selon le baromètre de la générosité de la Fondation de France (2008), 56% des Français donnent, régulièrement ou occasionnellement (tous dons confondus).
 
Le profil des donateurs pour Haïti rejoint le profil des donateurs en général : ce sont plutôt des femmes (57% de ce qui ont déjà donné sont de sexe féminin), des personnes d'âge mûr (25% ont plus de 65 ans, contre 19% dans l'ensemble de la population), et venant des catégories aisées (15% sont des cadres, contre 12% dans la population).
 
Alors que beaucoup soulignent l'importance des dons en ligne déjà effectués, c'est paradoxalement par chèque que les donateurs disent avoir ou vouloir payer : 61% des donateurs réels ou potentiels disent avoir ou vouloir payer par chèque (67% chez ceux qui ont déjà donné), 20% souhaitent effectuer un don en nature (nourriture, vêtements, etc) et seulement 17% déclarent vouloir payer en ligne (par CB). En fait, les organisations humanitaires proposent effectivement lors de l'enregistrement des dons sur leurs sites Internet de pouvoir payer par chèque. Et ce sondage souligne combien ils ont raison de rendre ce moyen de paiement possible même par Internet.
 
*Etude réalisée en mai 2005 par le CerPhi (Centre d'Etude et de Recherche sur la Philanthropie).

 


- Accéder à l'étude -   haiti-don-pour-victimes-resultats-detailles.pdf

 


Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.