habillage
premium1
premium1
actu_11823_vignette_alaune

Digital Mums & politique

Le 1 févr. 2012

87% des Digital mums ® iront voter pour les Présidentielles, mais 44% d’entre elles sont encore indécises quant à leur vote. Pour ce 3° observatoire, WebMediaGroup et KR Media se sont penchés sur les Digital mums ® et les élections présidentielles.

Ainsi l’emploi, l’éducation, l’économie et la santé sont au centre de leurs préoccupations (pour plus de 50% des Digital mums ®) et constituent des sujets déterminants dans le choix du candidat à la Présidentielle (« Emploi », 19%, « Education », 17%, « Economie », 17%, « Santé », 16%).

Bien que l’Europe soit aujourd’hui au coeur des discours des politiques, elle ne fait partie des préoccupations majeures que de 35% des Digital mums ®. Il en va de même de la politique étrangère (25%).

 

53% des Digital mums ® se déclarent insatisfaites du traitement de l’information relative aux élections présidentielles par les media en général. Selon l'étude elles sont plus de 40% à attendre des comparatifs par thème de campagne ou par candidat ainsi que des analyses approfondies.
Les sources d’information politique les plus régulièrement (au moins une fois par semaine) consultées par les Digital mums ® sont plutôt généralistes : les journaux télévisés regardés par 86% d’entre elles. Les portails d’informations sur Internet (Yahoo !, Google…) pour 58% d’entre elles, suivis par les émissions humoristiques TV, Radio à 46%, les journaux radio à 42%, les réseaux sociaux (Twitter, Facebook…) à 40%, les émissions télévisées politiques à 32% et la presse quotidienne à 22%.
Selon l'observatoire elles estiment trouver les informations les plus neutres et factuelles à la télévision pour 58% d’entre elles, puis sur les media digitaux (18%), et des analyses approfondies ainsi que des discours politiquement orientés dans la presse pour 24% d’entre elles.

Sur le portrait d'un candidat idéal, elles se montrent exigeantes sur le projet, l’entourage politique et le passé de ce dernier : 83% jugent important que le candidat soit porteur d’un discours responsable, 79% qu’il n’ait pas eu de démêlés judiciaires, 78% qu’il soit sympathique, 71% charismatique, 69% qu’il ait une expérience professionnelle autre que politique, 55% qu’il soit entouré de nombreux experts et 53% qu’il ait eu une expérience politique marquante.
Elles accordent peu d’importance à l’environnement familial du candidat : seules 24% estiment qu’il est important que le candidat soit marié, 28% qu’il ait des enfants et 2% qu’il ait une vie privée médiatisée.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.