habillage
premium1
premium1
actu_19480_vignette

Croissance en France:2014

Le 10 déc. 2013

La France devrait renouer avec la croissance en 2014. Selon les prévisions publiées par ZenithOptimedia, la France devrait connaître une croissance du PIB entre +0,5% et +0,8%.

Selon les derniers Advertising Expenditure Forecasts publiés par ZenithOptimedia, l’industrie publicitaire devrait connaître sa plus forte période de croissance soutenue depuis dix ans, avec une croissance mondiale des investissements publicitaires qui passera de 3,6% en 2013 à 5,3% en 2014 avant de se stabiliser à 5,8% en 2015 et 2016. Selon ZO, le moteur principal de cette envolée est l’explosion des usages mobiles, qui élargissent la consommation média et les opportunités de communication, ainsi que l’émergence de nouveaux marchés très dynamiques: l’Indonésie, le Mexique, les Philippines, l’Afrique du Sud, la Corée du Sud et la Turquie. L'agence prévoit qu’ils auront une croissance annuelle moyenne de 14,9% entre 2013 et 2016.

La croissance des investissements publicitaires mondiaux en 2014 proviendrait des améliorations continues de la situation économique en Europe et de trois grands évènements « semi-quadriennaux » : les Jeux Olympiques d’hiver, le Mondial de football et les élections de mi-mandat aux Etats-Unis. A conditions que la reprise de la zone euro soit durable et qu’aucune crise nouvelle ne survienne, ZenithOptimedia prévoit 5,8% de croissance à l’échelle mondiale à la fois en 2015 et en 2016.

La  France devrait connaître une croissance du PIB légèrement positive (entre +0.5% et +0.8%) et profiter de la reprise sur l’ensemble de la zone Euro. L'agence tempère, soulignant que le moral des ménages et celui des entreprises restant à un niveau bas, risque de freiner les investissements publicitaires. L'agence pour le moment conserve sa prévision précédente de +0.3%, faute d’une visibilité suffisante. Pour 2015 et 2016, EO prévoit une légère reprise avec respectivement +0.8% et +1.2% précisant que la donne actuelle du marché français (impact de la digitalisation des médias, déséquilibre croissant entre l’offre et la demande) ne semble pas permettre de forts taux de croissance.

Enfin, ZO a insisté sur la croissance forte de la publicité sur l'internet mobile qui est, pour elle, dorénavant le premier moteur de croissance des investissements publicitaires mondiaux. C’est la première fois en vingt ans qu’une nouvelle plateforme augmente la consommation média globale sans cannibaliser un autre support. L'agence  pense  que le mobile représentera 36% de la croissance des investissements publicitaires ente 2013 et 2016. En conséquence, si la publicité sur l’internet mobile ne représente que 2,7% des investissements mondiaux en 2013, elle prévoit que ce chiffre montera à 7,7% d’ici 2016. Le mobile devrait alors dépasser la radio, les magazines et l’affichage pour devenir le quatrième média le plus plébiscité par les annonceurs.

En parallèle à l’explosion du mobile, la télévision demeure le deuxième contributeur de la croissance avec 34% des nouveaux investissements, suivie par l’Internet fixe (25%).

Selon Sébastien Danet, Global Managing partner Worldwide et Président de ZenithOptmedia France : « Nous estimons que la pénétration des smartphones dans les 31 principaux marchés numériques passera d’une moyenne de 37% aujourd’hui à 64% en 2016, tandis que celle des tablettes passera de 9 à 16%. »

 

 

 

Adrien de Blanzy - Le 10 déc. 2013
premium 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.