84 % des grandes entreprises internationales sont sur les medias sociaux

 

Selon la dernière étude publiée par le cabinet Burson Marsteller, en 2011, 84 % des entreprises du classement Fortune 100 sont actives sur au moins un des media sociaux suivants YouTube, Twitter, Facebook et les blog, contre 79 % en 2010.

 

Pour Burson Marsteller, cette hausse s’explique par la forte montée en puissance des entreprises asiatiques sur les réseaux sociaux (+50 % en seulement un an). Les entreprises européennes et américaines, quant à elles, stagnent (respectivement 89 %, soit +1 %, et 84 % soit -2 %).

 

Seules 15% des entreprises européennes sont présentes sur les 4 plateformes.

 

Twitter est le media social qui connait la plus forte hausse de participation des entreprises internationales (+18 %), s’imposant comme leur media social de référence.

78 % y sont présentes en 2011 contre 65 % en 2010, devant Youtube (57 % en 2011 contre 50 % en 2010), Facebook (61 % en 2011 contre 54 % en 2010) et les blogs (36 % en 2011 contre 33 % en 2010).

Le plus fort taux d’utilisation de Twitter parmi toutes les entreprises du classement “Fortune 100” est détenu par l'Europe à 83%.

 

En France, seules 2 entreprises sur les 11 du classement Fortune 100 affichent leurs médias sociaux sur leur site institutionnel. (Les entreprises françaises classées dans Fortune 100 sont : AXA, Total, BNP Paribas, Carrefour,  GDF Suez, Crédit Agricole, EDF, Société Générale, Groupe BPCE, Peugeot Citroën, CNP Assurances.)

Seules 3 entreprises françaises sur les 11 du classement sont présentes sur les 4 plateformes YouTube, Facebook, Twitter et un blog.

 

Enfin, 45 % des entreprises françaises examinées ont un blog corporate, 36 % ont une page sur Facebook. En-dehors de la page institutionnelle, les entreprises françaises animent des pages Facebook dédiées aux ressources humaines, au mécénat ou au sponsoring. Elles ont 13 837 fans par page en moyenne et 82 % des messages de l’entreprise sont commentés par des fans.

Si elles sont 91% à animer un compte twitter, en-dehors des comptes institutionnels, les entreprises françaises animent des comptes dédiés au SAV, au mécénat ou au sponsoring. Elles sont suivies en moyenne par 752 abonnés.

45 % des entreprises examinées disposent d’au moins une chaîne Youtube

 

 

Mais les marques conversent-elles avec leurs followers ou fans ?

 

Les entreprises américaines se montrent les plus ouvertes au dialogue : 89 % d’entre elles autorisent la publication sur leur mur par leurs fans et 72 % y répondent

 

En Europe, seules 59 % des entreprises étudiées autorisent les internautes à écrire sur leur mur, elles y répondent en majorité d’un simple « J’aime ça » (51 %).

 

Sur Facebook, 74 % des entreprises autorisent les utilisateurs abonnés à leur page « fan » à écrire des messages sur leur mur et plus de la moitié (57 %) répondent aux messages et commentaires.

Sur Twitter, 67 % des entreprises étudiées utilisent la fonction « @ » et plus de la moitié (57 %) y diffusent des contenus provenant de leurs sites corporate. Cela représente une hausse de 76 % des
entreprises utilisant le « @ » et une augmentation de 78 % des « tweets » par rapport à l’année dernière. La hausse la plus forte concerne les entreprises européennes, avec une croissance de 148 % de l’utilisation de la fonction « @ ».
 

  

 

Malgré un constat très clair de manque de conversation avec leurs internautes, les entreprises du classement s'améliorent sur les medias sociaux. Toutefois certaines d'entre elles, qui n'y figurent pas, tentent de converser tout simplement. En 2010, l'exemple Best Buy aux USA reste le modèle le plus marquant de conversation d'une marque avec ses 150 000 followers. En France, depuis quelques semaines, l'opérateur Free met son SAV en fonction et lit tous les tweets comportant les mots "Free" et "Freebox" et répond immédiatement à l’internaute.

    


premium2
commentaires

Participer à la conversation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.