premium1
habillage
crossshopper-min

L’hyper-choix : quelle solution pour l’e-acheteur ?

L'ADN
Le 16 mars 2017

Depuis les années 2000, les innovations technologiques sont à la portée de tous et de nouveaux modèles d’achat plus pertinent ont fait leur apparition : e-commerce, réseaux sociaux, crowdsourcing/funding dopés par l’inbound marketing ciblé.

Les offres commerciales se sont multipliées au profit des consommateurs. Toutefois, cette multiplication des canaux de vente a introduit un nouvel écueil : celui du e-consommateur perdu face à l’hyper-choix qui s’offre à lui. En effet, si l’hyper-choix induit la profusion d’informations et de propositions, abondance positivement perçue par les acheteurs auparavant, ceux-ci tendent aujourd’hui à relativiser les vrais avantages crée pour eux par cette multitude de possibilités. Cette dernière peut aujourd’hui leur apparaître factice. La tendance est dorénavant tournée vers la sincérité des offres plus que leur démultiplication.

Les grands groupes s’imposent sur le marché du e-commerce

Le commerce en ligne crée une situation de monopole : 0,6% des acteurs du commerce génèrent à eux seuls 70 % du CA du marché et seulement 70% des sites e-commerces ne sont pas présents sur les comparateurs de prix et les plateformes marchandes (Amazon, CDiscount etc.)

La plupart des acteurs du commerce en ligne peine à accéder à une visibilité suffisante pour toucher les consommateurs.

L’affiliation, méthode dominante pour apparaître sur les comparateurs de prix en ligne et les extensions de navigateur, ajoute un filtre supplémentaire bloquant les accès aux consommateurs et ne représentant pas ainsi l’étendue exhaustive de l’offre du marché.

Certains acteurs tentent de s’éloigner de l’ombre des grands et proposent d’autres alternatives comme les sites d’achat groupés ou bien encore les « bons plans » dénichés par des internautes. Ces solutions de Push Marketing jouent sur les achats impulsifs mais ne valorisent ni la fidélité ni l’achat raisonné.

Après une période d’euphorie dans les e-ventes, induite par la facilité et l’attractivité des nouveaux outils, les consommateurs plébiscitent à présent les achats utiles, une consommation plus raisonnable à l’écoute des considérations sociales et environnementales et notamment au juste prix.

Une croissance du marché du collaboratif en ligne

L’e-acheteur est en quête de vérité, de sincérité et il manque de confiance envers les comparateurs qui ne comparent pas en profondeur les acteurs du marché, conséquence directe du modèle économique de l’affiliation. Ces deux dernières années, le marché mondial de l’économie collaborative devrait atteindre près de 335 milliards de dollars d’ici 2025, contre 15 milliards en 2014².

La volonté de remettre l’humain au cœur des échanges commerciaux se traduit donc avec la croissance du financement participatif. En effet, 39% des acheteurs Français ont eu recours aux sites collaboratifs en 2015 (réservation d’hébergement auprès de particuliers, achats groupés directement aux producteurs par internet, covoiturage, etc.).

Depuis le 1er juillet 2016, la loi Hamon a contribué à la transparence des prix proposés par les comparateurs notamment en ce qui concerne les frais de livraisons et les partenariats.

Bien que les sites collaboratifs soient très présents, notamment dans le secteur du tourisme, il y a un manque du côté des propositions faites au e-shopper. Ainsi, le partage des connaissances et des bonnes adresses apparaît comme une solution essentielle pour tendre vers une consommation raisonnée.

www.CrossShopper.com

C’est dans ce contexte que CrossShopper.com, site alternatif, mise sur la transparence et la communauté pour redonner confiance aux e-shoppers. La plateforme propose un comparateur de prix collaboratif avec des résultats neutres et personnalisés selon les demandes de recherche des internautes.

Il est possible :

  • d’effectuer une demande précise à la communauté de 1700 CrossShoppers : aucune limite d’enseignes, de lieux géographiques, de marques, etc. Toute contrainte disparait.
  • d'accéder à des résultats rapides et personnalisés : les shoppers répondent précisément à la demande des internautes.
  • d'accéder à un large choix de résultats : les shoppers trackent le bon prix, même sur les sites peu connus.
L'ADN - Le 16 mars 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.