Sac à dos JanSport

Parle à mon sac

Le 26 juin 2017

L'entreprise JanSport a testé des sacs à dos qui, une fois scannés, révèlent des informations sur son porteur.

Et si, un jour, il devenait parfaitement normal de voir des individus prendre de discrètes photos dans le dos des gens ? JanSport, un fabricant de sacs américain, est en train d’expérimenter un sac à dos high tech. Il permettrait au porteur de partager une musique, une vidéo, une page Facebook ou encore un lien internet avec n’importe qui se trouvant à proximité.

Le sac fonctionne à la manière d’un QR code. Depuis l’application iOS AFFOA Looks, il vous suffit de scanner le produit. Vous aurez alors accès aux informations que le porteur a bien voulu donner. « Un sac à dos est un endroit où vous mettez quelque chose à manger, quelque chose à boire, et quelque chose à porter. C’est ce qui compte le plus. Maintenant, cela devient potentiellement une opportunité pour plus d'interactions sociales. », a déclaré Steve Munn, président de JanSport.

A l’origine du concept, il y a Yoel Fink, professeur au MIT et CEO de Advanced Functional Fabrics of America, un institut à but non lucratif qui travaille, entre autres, sur des tissus connectés. M. Fink envisage d'autres applications pour ce sac à dos. Pourquoi ne pas pouvoir, à terme, être alerté par e-mail en cas de perte ? Il suffirait de scanner le sac égaré pour obtenir l’identité et le contact du propriétaire.

Steve Munn  affirme de son côté avoir reçu des propositions afin d’intégrer des « gadgets complexes » à son produit, comme le rapporte CNN. La simplicité, rétorque-t-il, est précisément ce pour quoi cette technologie l’intéresse. En effet, aucun câble ni batterie n’est nécessaire pour l’utiliser.

JanSport, qui a mis à disposition 300 de ces sacs lors d’un événement organisé par le MIT lundi, n’a pas donné d'information quant à une possible commercialisation. Ni donné de prix. Pourtant, les clients potentiels existent. D'après une étude de CCS insight, le marché des technologies « portables » (comme les montres intelligentes, par exemple) devrait atteindre les 34 milliards de dollars d’ici 2020.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.