actu_26409_vignette_alaune

Instagram : un levier pour aider le Népal

Le 15 mai 2015

Sur Instagram, les photographes du Nepal Photo Project agissent pour aider le pays à se relever du tremblement de terre du mois dernier.

Après le tremblement de terre qui a touché le Népal en avril dernier, les media ont diffusé en profusion les images des journalistes sur place. L’auteure indienne Tara Bedi a décidé de proposer une alternative plus « réelle et plus humaine » en créant le Nepal Photo Project. Sur Instagram, les photographes sont invités à partager leurs clichés pour « partager collectivement une information utile et crédible » venant des populations qui sont sur place, « que nous connaissons et à qui nous faisons confiance », a-t-elle déclaré.

L’objectif de ce collectif est avant tout de communiquer une information qui doit être utile. « Les clichés doivent exprimer quelque chose de significatif, avec un but ». Les photos montrent l’étendue des dégâts, mais font aussi le lien avec des campagnes de dons, présentent les personnes disparues afin d’aider à les retrouver, immortalisent les opérations des secours et les initiatives volontaires des habitants…

« Il devient évident que les gens consomment les informations par les images », explique le photographe Sumit Dayal pour justifier le choix d’Instagram et de Facebook. Un moyen de montrer une réalité plus « fonctionnelle et personnelle », par opposition au voyeurisme de la dévastation et de la destruction créé par les media.

Les personnes extérieures au groupe peuvent aussi y contribuer. Il suffit de tagger les clichés avec le hashtag #nepalphotoproject. 

"24*7 jittery here in Nepal due to constant aftershocks." Photo by @aerawbic #nepal #Kathmandu #aftermath #streets #nepalphotoproject

Une photo publiée par NepalPhotoProject (@nepalphotoproject) le 14 Mai 2015 à 19h53 PDT

She survived too! 😀 Photo by @shikharbhattarai #nepalphotoproject #Nepal #nepalearthquake

Une photo publiée par NepalPhotoProject (@nepalphotoproject) le 14 Mai 2015 à 19h25 PDT

"Laughter is the best medicine" is a phrase, that from what best I can tell, comes from pages of the Bible. The beauty of laughter however is that it overpowers religion, language and class. The Dream Doctors - a group of red-nosed wearing Israeli clowns founded in 2001 - have been travelling around the Kathmandu valley - from field hospitals, to orphanages and to tented camps - cheering up children (and adults!) since the devastating earthquake here that has shattered the country and its people. Balloons of every shape and form, ridiculous skits, goofy shoes and lots and lots of laughter.... Rattling your ribcage laughter. They’re helping heal the wounds you can’t see. Photo by @samreinders #nepal #nepalearthquake #nepalphotoproject #kathmandu #journal #inspiration #laughter #laughteristhebestmedicine #funny

Une photo publiée par NepalPhotoProject (@nepalphotoproject) le 12 Mai 2015 à 0h26 PDT

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.