hinge

Dans l’enfer des applications de rencontres

Le 12 oct. 2016

Quiconque s’est déjà essayé à Tinder et consorts connaît le cycle infernal des selfies filtrés, des swipes, des coups d’un soir, et de la frénésie qui s’ensuit. Fatigués ? Une appli a le remède.

Oubliez les applis de rencontres : voici Hinge, une appli de… relations. Les travers de Tinder sont de plus en plus subis par les utilisateurs : la consommation effrénée des conquêtes se traduit bien souvent par un essoufflement et l’espoir de trouver l’âme sœur qui baisse à petit feu, quand ce ne sont pas vos doigts qui fatiguent de swiper dans tous les sens.

 

Hinge entend bien bousculer cela, et proposer un service qui vous permet d’aller au-delà de la rencontre éphémère. L’application utilise les amis mutuels sur Facebook afin de garantir un meilleur « match ». Pour promouvoir son lancement, les équipes ont pensé un petit film animé avec les équipes de The Studio et Red Antler.

Celui-ci revisite le cirque sans fin que sont devenues les applis de dating, dans des attractions aux noms équivoques : « date ‘em all », « swipe-out », « cycle of loneliness »…

Le court-métrage est inspiré d’un article de 2015 paru dans Vanity Fair, titrant sur l’arrivée d’une « dating apocalypse ». En constatant les déceptions engendrées chez les utilisateurs des applications de rencontres, les équipes de Hinge ont créé Hinge Lab, sorte de centre de R&D dédié aux rencontres amoureuses, pour mieux étudier ce que les célibataires veulent… ou ne veulent pas.

Parmi les changements proposés dans la nouvelle version de l’application (qui coûte 7$ par mois après 3 mois gratuits), la possibilité de commenter les photos des utilisateurs, façon Instagram, afin de créer plus facilement de l’engagement.

 

Si pour l’instant les tests quant aux conversations entamées s’avèrent concluants, nous n’avons pas encore d’informations sur la façon dont les rencards se sont déroulés… Mais il est rafraîchissant de voir que dans le tourbillon incessant de la consommation à la carte de la relation, certains préfèrent prendre le temps de recréer le contact et d’appréhender la rencontre sous un angle durable…

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.