asgardia

Bienvenue à Asgardia, la première nation de l’espace

Le 19 oct. 2016

« Pour la première fois dans l’histoire de l’Humanité, un nouvel Etat-nation a été créé, non pas sur Terre, mais dans les cieux… » Le projet d’Igor Raufovich Ashurbeyli ne manque pas de souffle.

L’Azerbaïdjanais Igor Raufovich Ashurbeyli le reconnait lui-même. Souvent, il aime à se lancer dans des projets fous. Docteur en sciences, à la tête d’une entreprise informatique florissante en Russie, il est convaincu que sa dernière idée pourrait lui coûter cher : « détruire ma réputation comme ingénieur et homme d'affaires ».

Mais c’est plus fort que lui. Igor Ashurbeyli l’a annoncé lors d’une conférence de presse qui s’est tenue à Paris, il veut créer la « première nation de l'espace, un projet mondial, et humanitaire. »

C’est quoi Asgardia ?

Le nom fait référence à la mythologie nordique : Ásgard est le domaine des Ases, les principaux dieux du panthéon. Mais Asgardia n’aura ni temples, ni cités ici-bas, son royaume se situera dans l’espace – on ne sait pas très bien où – et ses citoyens seront à la fois plus nombreux, et plus ordinaires. En effet, tout un chacun peut dès à présent cumuler sa nationalité native avec celle d’Asgardia… en souscrivant à un formulaire en ligne. Mais il n'est pas dit qu'une petite sélection ne soit pas opérée ensuite...

wink thor chris hemsworth winking youre welcome

A date, après juste quelques jours de mise en ligne, ils sont déjà plus de 300 000 à avoir candidaté. Essentiellement des Chinois, des Américains et des Turcs… D’emblée leur nombre porte Asgardia à la 188eme place des Etats devant la Barbade et les Iles Samoa… et une demande ne devrait pas tarder à être formulée à l’ONU pour donner une existence légale à cette étonnante nation.

Asgardia : un projet à la fois philosophique, juridique, scientifique et technologique

Sur le site du projet, les différentes composantes du concept sont détaillées.

Philosophiquement, l'essence d’Asgardia serait la paix dans l'espace, et la prévention des conflits.

Juridiquement, Asgardia redoute que le droit de l'espace ne devienne la loi de la jungle. Aujourd'hui, seuls 20 pays (sur environ 200) sont présents dans l'espace… Il faut donc construire un cadre juridique qui protège les intérêts de tous les humain sur Terre.

La citoyenneté asgardienne devrait être accordée en priorité « à ceux qui travaillent dans les domaines de la recherche et de l'exploration spatiale, ainsi que les investisseurs de ces domaines, y compris les petits investisseurs » mais cela ne signifie pas que « la citoyenneté ne sera pas disponible à toutes les personnes sur Terre, quelle que soit leurs compétences. »

La dimension scientifique et technologique du projet se résume en trois mots : la paix, l'accès, et la protection.

Comment ? En créant une base scientifique spatiale composée de plusieurs satellites qui fournira un accès gratuit à tous, et en particulier aux citoyens des pays en développement.

Sur les aspects techniques, comme sur les aspects économiques, Igor Ashurbeyli reste flou… Sa priorité : remporter le maximum d’inscriptions, entendre les réactions de ses confrères scientifiques, et celles de potentiels investisseurs.

En attendant, il finance le projet sur ses propres deniers.

 

Asgardia est lancée. Est-ce un projet novateur, futuriste et visionnaire – ou de la pure folie ? Appelez ça comme vous voulez, le temps nous le dira

 

Igor Ashurbeyli

Quoiqu’il en soit, les créatifs peuvent aussi prendre part à l'aventure…

Comme toute nation, Asgardia doit se doter d’un logo, d’un drapeau et d’un hymne… Les plus inspirés peuvent proposer leurs œuvres ici.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.