premium1
actu_26308_vignette_alaune

Digitalisez-vous au Web2day

Le 12 mai 2015

Le festival Web2day aura lieu du 3 au 5 juin à Nantes en partenariat avec L'ADN. Rencontre avec Magali Olivier, Directrice opérationnelle chez Atlantic 2.0 et organisatrice.

Pouvez-vous nous présenter le festival ?

Magali Olivier : Le Web2day est l’événement annuel de notre association, Atlantic 2.0 créée il y a 7 ans avec l’objectif de développer l’économie numérique de la région, en particulier de Nantes. Nous sommes un réseau d’innovation pour les entreprises du Pays de la Loire. En tout nous avons 270 entreprises, qu’il s’agisse de commerçants, de startups, de prestataires… Le festival a été lancé en parallèle de la création de l’association. Au départ sur un après-midi, il dure aujourd’hui trois jours et se déroule au Stereolux, un lieu emblématique de Nantes. Atypique, il est très représentatif de la créativité nantaise. Aujourd’hui, c’est vraiment un événement d’envergure nationale, voire internationale. Au-delà de faire rayonner Nantes, on veut faire rayonner la France sur les problématiques web. Nous nous adressons aux experts du numérique, dans une ambiance détendue qui regroupe de multiples communautés. Toute la ville respire et s’accapare le festival.

 

Comment expliquez-vous un tel gain de notoriété ?

M. O. : On y va au culot. Nous ne rémunérons pas les intervenants, mais nous prenons soin de nos speakers : les gens qui viennent sont nos meilleurs ambassadeurs ! Web2day est atypique, on n’est pas dans un colloque ou une conférence avec des gens en costard-cravate. On est dans une ambiance un peu fun, un peu folle. Il y a des animations dans tous les sens, c’est vraiment une ambiance de festival. Ca fourmille de partout, et tout le monde y trouve son compte. Les gens sont accessibles, que ce soit pendant la journée ou les soirées. Tout le monde se parle, c’est particulier, presque comme une impression d’être en vacances ! C’est aussi cela qui joue sur la notoriété du festival. Il y a une mentalité particulière à Nantes : les gens sont bienveillants, on constate une réelle convivialité. On sait accueillir les gens. Le côté humain et le plaisir que l’on prend à organiser ces 3 jours font que les gens prennent le festival en affection. Le résultat c’est que l’on reçoit des sollicitations d’entreprises qui souhaitent prendre la parole chez nous.

 

Pouvez-vous nous parler de cet écosystème nantais ?

M. O. : L’écosystème nantais n’est pas forcément plus foisonnant qu’à Paris, mais il faut comprendre que ça bouge beaucoup en région. Chez nous, à Lille, à Bordeaux… Des choses se passent. Tout le monde a envie de faire bouger sa ville. A Nantes, il y a une vraie envie d’entraide et de collaboratif. On assiste à un élan collectif pour faire avancer les choses, rayonner sa ville… On voit que les startups matures aident les jeunes pousses à avancer. Pour résumer l’esprit de la ville en trois mots, je dirais que l’audace, la créativité et le collectif nous définissent. Certaines figures émergent, avec des entreprises comme Lengow, Direct Optic, ou iAdvize dont le fondateur Julien Hervouet a été récemment élu Entrepreneur de l’Année.

 

Est-il envisageable d’exporter l’événement à terme ?

M. O. : Pourquoi pas ! C’est vrai qu’on pense à le dupliquer dans d’autres villes, mais ce n’est pas pour tout de suite. Il faut attendre d’être plus gros, plus costaud, et de bien formuler ce que l’on est, afin de ne pas faire n’importe quoi avec la marque Web2day.

 

Quelques conseils pour bien préparer sa venue à Web2day ?

M. O. : Bien se reposer et prendre des vitamines ! C’est vraiment très intense. Sur les 3 jours, nous avons des conférences non-stop, de 9h à 19h, certaines ayant lieu en simultanée. Il faut bien préparer son programme pour s’approprier les lieux : nous avons un espace réservés aux développeurs, un au graphisme… C’est très dense ! Sans compter qu’il y a des soirées tous les soirs, y compris celle qui clôture le festival, la Dead2day, réservée aux survivants… Il faut bien avoir en tête qu’en plus du côté networking et business il y a un aspect festif, on peut s’amuser avec les intervenants et les festivaliers. 

 

   

 

Retrouvez l'événement sur Facebook et sur Twitter // #web2day

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.