premium 1
premium 1
actu_31875_vignette_alaune

Tragédies : la com’ a son Gorafi

Le 19 mai 2016

Tinderisation de la relation agence / annonceur, reportage sur les directeurs-stagiaires,… derrière ces titres ravageurs, Tragédies lève le voile sur les « drames » qui agitent la com’.

Entre abus de langage marketophile et informations presque crédibles, on aurait envie d’accorder à Tragédies le bénéfice du doute. Les sujets abordés donnent à réfléchir, et si le contenu n’est, bien sûr, pas à prendre au premier degré, les articles dénoncent des réalités grinçantes.

 

Que ce soit l’univers du naming qui en prend pour son grade ou messieurs Lévy et Bolloré qui sont gentiment taclés, les équipes de Tragédies n’hésitent pas à mettre les pieds dans le plat pour torpiller les travers du métier. Vaste blague ou projet pérenne ? Dur à dire… « Gérard Khrovardic », directeur de la rédaction, répond avec un humour fidèle à sa ligne éditoriale. « Un de nos confrères, dont le nom commence par un S, a été créé à une époque où la com se faisait à grand renfort de coke payée avec les marges arrières d’avant la Loi Sapin, et quand Internet n’avait pas encore été imaginé. Nous n’avons pas la chance de naître sous des auspices aussi favorables au business, mais nous espérons une longévité similaire : elle force le respect ».

 

Certes. En attendant d’y voir plus clair sur le projet, nous vous invitons à vous délecter de ces plumes anonymes. Histoire d’adopter le recul nécessaire sur nos métiers…

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.