premium 1
irepfrancepub

Les recettes publicitaires des médias sortent du rouge

L'ADN
Le 17 mars 2017

Les recettes publicitaires nettes des médias s’élèvent en 2016 à 13,3 milliards €, et restent équivalentes à celles de 2015. L’évolution était de -0,9% en 2015 vs 2014 sur ce même périmètre.

En ce qui concerne le périmètre « médias historiques + Internet », le marché est pour la première fois depuis 5 ans, en progression de +1,1%. En effet, en 2015 il était stable et il faut remonter à l’année 2011 pour constater une croissance (+1,3%).

Cette situation plus favorable en 2016 s’explique principalement par la croissance toujours importante d’Internet, +7,0% par rapport à 2015. Celle-ci est notamment tirée par le display, en progression forte sur les formats vidéos, sur le mobile et sur les réseaux sociaux.

Cette croissance s’explique aussi par la bonne tenue de certains médias historiques :

  • Le cinéma, +8,9% en 2016 vs +1,8% en 2015, profitant certainement de la deuxième meilleure fréquentation des salles depuis 50 ans,
  • La publicité extérieure, +3,1% en 2016, vs -0,6% en 2015, tirée notamment par les bons résultats du digital, du shopping, du transport et du mobilier urbain.
  • La télévision, qui malgré une année riche en manifestations sportives, voit son marché progresser légèrement de +0,4% vs +0,6% en 2015, progression due notamment au parrainage : +7,2%.
  • Les imprimés sans adresse qui se redressent, progressant de +0,8% vs -0,6% en 2015.

Pour tous les autres médias, les recettes publicitaires nettes sont en baisse par rapport à l’année précédente :

  • Radio : -1,3% (-0,8% en 2015)
  • Presse : -6,7% (-5,9% en 2015)
  • Annuaires : -11,0% (-6,9% en 2015)
  • Courrier publicitaire : -4,0% (-7,1% en 2015)

Dans ce contexte, les recettes publicitaires « des médias historiques » (hors revenus digitaux) sont en baisse de -1,6% en 2016, vs -1,9% un an auparavant.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.