habillage
premium 1
premium1
Logo médiamétrie

L'année 2016 marquée par l'essor du mobile

L'ADN
Le 27 févr. 2017

L’année Internet 2016 est surtout marquée par la progression des usages mobiles qui bouleversent les pratiques quotidiennes des Français.

Plus spécifiquement, le digital modifie des pans entiers du monde des médias, à commencer par les contenus qui naviguent des supports historiques aux écrans Internet – ordinateur, smartphone, tablette – et sont amplifiés par les réseaux sociaux, qui constituent un relais d’audience pour les marques.

En 2016, le mobile est le 1er écran de connexion internet au quotidien, devant l’ordinateur : en semaine, quel que soit le moment de la journée, le mobile est toujours l’écran le plus consulté pour accéder aux contenus. Chaque jour, on compte 24,3 millions de mobinautes, contre 23,8 millions d’internautes ordinateur et 12,5 millions de tablonautes.

C’est auprès des jeunes que le phénomène est le plus marqué : alors que près de 2/3 des 15-34 ans utilisent tous les jours leur smartphone pour accéder à Internet, ils sont à peine plus d’un tiers à faire de même avec l’ordinateur.

En complément des SMS ou des appels vocaux, 10,2 millions de Français communiquent chaque jour à travers les messageries instantanées, dont 5,5 millions sur mobile. Internet bouleverse aussi les pratiques d’achats : près de 37 millions de Français ont déjà acheté un produit en ligne. Parallèlement, les points de ventes se digitalisent : 53% des mobinautes ont déjà utilisé leur smartphone en magasin, par exemple pour regarder le prix d’un produit, les commentaires associés ou en prendre une photo.

Enfin, le mobile transforme la manière de jouer grâce à des jeux qui combinent la réalité et le monde virtuel comme Pokémon Go qui a compté jusqu’à 4,8 millions de dresseurs en août. Le mobile rivalise ainsi avec les consoles de jeux vidéo : en novembre, on recensait 9,5 millions de mobinautes joueurs, soit plus que sur n’importe quelle autre console.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.