habillage
premium1
Des journeaux

Seulement 9% de la population mondiale vit dans un pays qui respecte la liberté de la presse

Le 3 mai 2019

Seulement 9% de la population mondiale vit dans un pays où la situation de la liberté de la presse est considérée satisfaisante par RSF. C’est la conclusion du dernier Classement Mondial 2019 de par Reporters Sans Frontières.

À l’occasion de la journée mondiale de la liberté de la presse, Reporters sans frontières (RSF) constate que moins de 10% de la population dans le monde vit aujourd’hui dans un pays où les journalistes peuvent exercer leur profession dans de bonnes conditions. La France se trouve à la 32ème place, derrière l'Afrique du Sud.

74 % de population mondiale vit dans un pays où la liberté de la presse est en danger 

74% de la population mondiale vit dans un pays en rouge ou noir sur la carte, c’est-à-dire un pays où la situation de la liberté de la presse est jugée difficile ou très grave - comme la Chine, la Russie, l’Arabie Saoudite - mais aussi des démocraties comme le Mexique ou l’Inde.

En cinq ans, l’indice global de la liberté de la presse a connu une baisse de 11%. Ces résultats s’expliquent aussi, par la démographie de certains pays, qui occupent les plus mauvaises places du Classement RSF. L’Inde située à la 140e place la carte de la liberté de la presse et la Chine, située à la 177e position. Les deux pays ensembles représentent plus de 2,7 milliards d'individus. Alors que des pays comme la Norvège, tête de liste du classement, compte pour seulement 5,2 millions d’individus.

Des pays qui font des pas de géant

Parallèlement, des pays à forte densité de population ont aussi connu des évolutions démocratiques importantes en 2018, qui se sont traduites par des hausses significatives dans le Classement 2019. C’est le cas notamment de l’Ethiopie (110e) et ses 100 millions d’habitants qui a fait un bond de 40 places ou de la Malaisie (123e) et ses 31,6 millions d’habitants qui a gagné 22 places.


Méthodologie

Pour réaliser son classement annuelle, RSF prend en compte les données démographiques de la Banque mondiale et les pourcentages de l’édition 2019 du Classement mondial de la liberté de la presse.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.