premium 1
premium1
Une fille qui se prend en photo
© Ionut Coman Photographer via Unsplash

Instagram serait-t-il grossophobe ?

Le 1 avr. 2019

Instagram ne censure plus que les images, il s'occupe aussi des mots. 

On connaissait déjà les caprices de l'algorithme Instagram envers les nues féminins. Mais cette fois ci, ce n'est plus seulement les images, mais les requêtes qui sont sujettes à la censure. Dernièrement Instagram se retrouve au sein d’une pratique étonnante. Certaines utilisatrices se sont vues proposer de l’aide et une assistance téléphonique après avoir cherché le mot « grosse ». Les porte-paroles de l’application se défendent en expliquant que le mot « grosse » encouragerait la propagation de haine et d’insultes sur les réseaux sociaux. 

Plusieurs militantes comme Olga du compte @theutoptimist ont soulevé la problématique de la suppression de certain lexique. Elles dénoncent notamment une manière de camoufler le corps féminin et de lui imposer les normes de la société - le mot « maigre » n'est soumis à aucune censure.

Ce n’est pas la première fois qu'Instagram s’attire les foudres des internautes pour des cas de censures, comme le #freethenipples qui avait gagné en viralité, suite à la suppression de plusieurs nu féminin sur les réseaux Facebook et Instagram. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.