habillage
premium1
premium1
Photo d'une forêt avec une personne qui se promène en vélo
© Photo by Constant Loubier on Unsplash

Hugo Clément lance une cagnotte en ligne pour construire une réserve

Le 7 nov. 2019

Le journaliste Hugo Clément met sa notoriété au service de l'APSAS pour acquérir un terrain dans le Vercors. Terrain qui deviendra une réserve pour la faune et la flore.

Hugo Clément est connu pour être un journaliste engagé. La lutte contre le dérèglement climatique et la protection de la biodiversité constituent des priorités pour ce journaliste. Un engagement face à l'urgence qui le pousse aujourd'hui à lancer une campagne de financement participatif sur la plateforme GoFundMe. Il soutient une association qui souhaite acquérir un terrain dans le Vercors. L'objectif de l'Association est de faire de ce terrain une réserve dédiée à la protection de la flore et de la faune.

Protéger la vie sauvage

L'ASPAS souhaite créer un sanctuaire de 500 hectares dans le Vercors, un véritable refuge où la faune et la flore seront protégées. Le terrain existe, mais cette zone est exploitée par les chasseurs qui y introduisent du gibier supplémentaire pour faciliter les futurs traques et intéresse également les entreprises forestières.

La solution ? Le terrain est à vendre ! Hugo Clément a donc décidé de mettre à profit sa notoriété pour soutenir l'association ASPAS. L'association souhaite acquérir cette zone afin d'en faire une réserve où la forêt pourra vivre sa vie tranquillement et qui se voudra être un havre de paix pour les animaux sauvages. Le projet de l'Association est de réensauvager une partie de la forêt en arrêtant de mettre une pression constante sur les animaux et la flore avec la chasse et l'exploitation forestière. 

A ce jour l'ASPAS a déjà récolté près de 2 millions d'euros. Il manque quelques milliers d'euros, qui doivent être trouvés avant le 30 novembre. L'ASPAS et Hugo Clément compte donc sur la mobilisation du plus grand nombre et la solidarité de toutes celles et ceux qu'un tel projet ne laisse pas indifférent. Si l'association réussit à acheter le terrain, elle formera des bénévoles pour y patrouiller et protéger les animaux et la nature. Les visiteurs pourront bien sûr aller s'y balader et observer la faune et la flore en toute tranquillité. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.