premium 1
premium 1
Paris Habitat Data

Paris Habitat, le plus gros bailleur social de France se tourne vers le digital et la data

L'ADN
Le 19 oct. 2018

Retour sur les premières étapes quelques mois après le Datathon, la compétition d’innovation ouverte qui ouvrait les perspectives sur l’habitat social de demain.

Début Juillet 2018, le bailleur social Paris Habitat lançait son Datathon. Le principe ? Une course contre la montre de deux jours qui réunissait start-ups, entrepreneurs-euses, urbanistes et citoyen-nes de tous horizons. Ce moment fort, organisé dans le cadre du OFF du festival FUTUR.E.S, marquait l’engagement du bailleur social dans une stratégie de digitalisation de ses services. Quelques mois plus tard, Paris Habitat commençait donc sa transformation autour de 3 axes.

Identifier les principaux challenges

Le Datathon a permis au bailleur social d’identifier plusieurs chantiers prioritaires. C’est en se confrontant aux réflexions des participant-es (qui étaient invité-es à s’interroger autour de 3 axes : « améliorer les relations avec les locataires », « optimiser la performance et réduire l’empreinte écologique des logements », « mieux vivre ensemble à l’échelle de la résidence, du quartier, de la ville ») que les pistes se sont dessinées.

Parmi elles, la question de la stratégie « data with purpose ». Ce questionnement repart du constat que le bailleur social détient un trésor de données inexploitées. Si elles l’étaient correctement (c’est à dire identifiées, extraites puis analysées), elles pourraient permettre d’accélérer voire d’anticiper les nombreux problèmes auxquels font face les locataires et les gestionnaires au quotidien. La question de la maintenance prédictive (des parties communes : ascenseurs, chauffage), par exemple, est cruciale. Autre challenge identifié à la suite du Datathon : l’enjeu de la facilitation des relations entre voisins. De nombreux projets présentés proposaient ainsi de capitaliser sur les nouvelles interfaces (chatbots, assistants vocaux, bornes physiques), pour répondre à cet enjeu. 

Nourrir l’écosystème digital en interne grâce à un programme d’intrapreneuriat

À l’issue du Datathon, nombreux-euses sont les participant-es qui ont manifesté l’envie d’aller au-delà de la simple idée et de développer des POC (Proof-Of-Concept). Paris Habitat s’est donc engagé à lancer un programme pilote d’intrapreneuriat pour amorcer cette phase d’accompagnement. Le projet a été officialisé lors du congrès de l’Union Social pour l’Habitat début Octobre 2018.

Lancer des POC pour accélérer certains projets présentés lors du Datathon

Deux projets ont pour le moment donné lieu à des POC. Le premier propose une réponse à la problématique de l’échange d’informations entre le bailleur social et les prestataires techniques qui gèrent la maintenance du parc locatif. Lancé avec Intent, il vise à fournir un outil de collecte en temps réel des informations sur les dysfonctionnements. L'objectif est d'ajuster les interventions des prestataires.

Le second concerne la partie échange de services entre habitants, et souhaite améliorer le « vivre ensemble » à l’échelle de l’immeuble. Le POC a été pensé en continuité avec les projets présentés lors du Datathon. Il prévoit le test d’une interface vocale installée dans les halls d’immeuble pour présenter les informations utiles aux locataires. Paris Habitat prévoit par ailleurs d'intégrer le programme DataCity proposé par Numa pour accélérer les projets qui allient usage de la data et réflexions sur la smart city.

L’intégralité des informations à propos du Datathon sont à retrouver ici.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.