premium 1
Une rue de Tokyo
© Jezael Melgoza via Unsplash

Pour sa sécurité, le Japon hacke ses propres objets connectés

L'ADN
Le 31 janv. 2019

Pour détecter d'éventuelles failles de sécurité, le Japon organise un grand hacking des objets connectés du pays.

On n'est jamais mieux servi que par soi-même. Pour s'assurer de la sécurité des objets connectés vendus dans le pays, le Japon va hacker 200 millions d'objets. Après l'adoption d'une loi, le gouvernement a donné l'autorisation à l’Institut national de l’information et des technologies de communications de procéder à un grand hacking. Objectif : s'assurer de les dispositif IoT ne comportent pas de risque pour la cybersécurité du pays, rapporte le média NHK Japan.

Le gouvernement nippon a expliqué prendre cette mesure radicale en vue de l'organisation des jeux olympiques 2020. En revanche, cette grande étude nationale s'étalera sur une durée de cinq ans. 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.