habillage
premium1
premium1
Un entrepôts de livraison Amazon
© Chris Watt via Flickr

Amazon Prime Day : des employés américains prévoient de faire grève

Le 9 juill. 2019

Les 15 et 16 juillet, le géant du e-commerce organise le Amazon Prime Day, la grande fiesta des promos sur la plateforme. Mais tout le monde n'a pas le coeur à la fête.

Amazon se prépare au Prime Day, sorte de Black Friday de la plateforme qui aura lieu les 15 et 16 juillet 2019. Mais des employés de l'entreprise ont décidé d'utiliser cette grande fête du e-commerce pour attirer l'attention sur des questions plus sérieuses que la promotion d’un aspirateur.

Le personnel d'un entrepôt de Shakopee, au Minnesota, organisera  six heures de grève le 15 juillet 2019 pour exiger des quotas de productivité moins stricts et une augmentation des embauches permanentes pour les travailleurs temporaires. Selon les salariés d'Amazon, les effectifs durant cette course au chiffre rendent les tâches plus dangereuses et moins fiables. Les employés du géant de la Tech ont déjà protesté auparavant mais jamais pendant des périodes de grandes opérations de ventes.

Des grévistes pénalisés ?

En raison du nombre important d'entrepôts aux États-Unis, la plateforme ne risque pas de subir une perturbation majeure.  La grève pourrait néanmoins attirer l'attention sur des points que l’entreprise a préféré ignorer : les conditions de travail de ses employés. Et la grève pourrait aggraver leur situation. Des salariés d'Amazon ont récemment déposé des plaintes auprès de la Commission nationale des relations de travail remontant que l'agence de recrutement de l'entreprise, Integrity Staffing Solutions, a exercé des pressions contre les grévistes en congédiant un des organisateurs et en déduisant le temps de grève de leur allocation de congé trimestrielle. De son côté, Amazon affirme n'avoir pas eu connaissance de plainte mais indique que les grévistes s'exposent en effet à des punitions.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.