premium 1
premium1
actu_18227_vignette_alaune

RSF et Ai Weiwei dévoilent ce que Pékin veut cacher

Le 10 sept. 2013

Le nouvel album 100 photos de Ai Weiwei pour la liberté de la presse sortira en kiosque et en librairie le 12 septembre prochain.

Pour ce numéro, Ai Weiwei offre ses photographies mythiques, ainsi que soixante-dix clichés inédits et explosifs sur les filatures de la police secrète. Cette édition spéciale Chine contiendra notamment un article de Lech Walesa, prix Nobel de la paix 1983, consacré à Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix 2010 et emprisonné depuis 2008.

 

Ce livre collector a été fabriqué en partie grâce à une campagne de financement participatif, symbole de solidarité et de production communautaire. Pour la première fois, l’album dédié à Ai Weiwei sera également disponible dans une version numérique en anglais sur l’Apple Store, afin de le rendre accessible dans le monde entier.

 

Artiste et dissident chinois, Ai Weiwei est devenu ambassadeur de Reporters sans frontières en juin 2013. Entre le plasticien de renommée internationale, emprisonné puis assigné à résidence et harcelé par la censure chinoise, et la principale organisation indépendante de défense de la liberté de l’information dans le monde, la collaboration s’est imposée comme une évidence. Depuis les Jeux Olympiques de Pékin en 2008, dont les anneaux transformés en menottes par Reporters sans frontières ont fait le tour de la planète pour dénoncer la plus grande prison du monde pour les journalistes, la liberté d’informer en Chine reste extrêmement précaire pour les médias professionnels comme pour les net-citoyens (173e pays sur 179 dans notre classement). À chaque instant, les défenseurs du droit fondamental à informer et à être informé restent donc mobilisés pour agir contre des violences permanentes et une censure omniprésente.

« Pouvoir d’État, police secrète » : une série de photos exclusives En offrant à Reporters sans frontières plusieurs dizaines de clichés documentant la surveillance dont il est victime, Ai Weiwei poursuit sa résistance. Il pose une nouvelle pierre à son oeuvre monumentale de dénonciation de toute forme d’entrave à la liberté d’expression. Selon lui, « un seul acte vaut un million d’intentions ».

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.