habillage
premium1
premium1
actu_16843_vignette_alaune

"Nous sommes des créateurs de contenus"

Le 29 avr. 2015

L'agence Rosapark vient de fêter sa première bougie. Ses dirigeants cherchent à insuffler une nouvelle philosophie à la publicité française.

Il y a tout juste un an, Jean-Patrick Chiquiar (ex DG de Publicis Conseil), Gilles Fichteberg et Jean-Francois Sacco (tous deux ex vice-présidents en charge de la création chez  BBDO) ont fondé Rosapark (sous l’aile d’Havas) en ayant l’idée de créer une agence 100% intégrée.

Ils ont souhaité y  insuffler tous les métiers de la communication offline et online, mais aussi le packaging, le design, l’expertise media, les réseaux sociaux et la e-réputation.

Un an plus tard, le pari est plutôt réussi. Si la jeune agence hérite du budget Monoprix d’Havas City, elle a du faire ses preuves pour gagner la confiance de son client, poursuivre son travail sur les packagings de l’enseigne et a donné naissance à une nouvelle signature «Vivement aujourd’hui ». Monoprix a dévoilé il y a quelques semaines, un film où des bambins n’hésitent pas, grâce à une bataille de « bombes à sourire »,  à sonner l’heure de la récréation dans une salle de réfectoire austère.  

« Monoprix veut rendre le quotidien de ses clients plus positif, elle a envie d’être généreuse, pétillante avec les gens » explique Gilles Fichteberg.

Alors qu’elle vient de remporter la stratégie réseaux sociaux de l’enseigne (en partenariat avec Spoka), Rosapark a réalisé en magasin un manifesto sous forme d’installation lumineuse commençant par : « Parce que le quotidien revient tous les jours ».

Pour son client Jardiland, l’agence a réussi à trouver la parade imparable pour son repositionnement en  « Décomplexant le jardinage, en en faisant l’activité plaisir et transgénérationnelle jusque-là uniquement montré par le prisme des retraités, » ajoute Jean-Patrick Chiquiar. Avec la campagne, on et offline « Création et Récréation » l’objectif est de marquer la rupture avec les codes du secteur plus laborieux.

 

En plus de Monoprix et Thalys, le BHV, Médecins sans Frontières, Passoa, Boulanger, ou encore Sushi Shop ont rejoint l’agence pendant cette petite année. Et sur chacun de ses clients, l’agence s’entête à : « créer un écho positif, amener de la fraîcheur,  travailler sur tous les supports sans les opposer, créer des logiques participatives. Nous voulons rester créatifs »  ajouta Jean-Francois Sacco.

L’agence ne manquerait pas d’idées, elle aurait même pour une marque prestigieuse choisit de créer une couleur pantone. Pour rester créatifs et curieux, l’agence a d’ailleurs lancé son propre magazine In Utero offrant une approche contemporaine de la création sur des aspects culturels mais également professionnels et sociétaux.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.