premium 1
premium 1
actu_17596_vignette_alaune

La reconquête de Myspace

Le 16 juin 2013

Myspace renait de ses cendres avec une nouvelle version. Un lancement qui s’accompagne d’une campagne de 20 millions de dollars pour reconquérir des utilisateurs affreusement déçus.

En 2011, les frères Vanderhook, fondateurs de Specific Media (plateforme digitale nouvelle génération) et Justin Timberlake s’associaient pour transformer le célèbre réseau social. Un rachat qui s’élève à 35 millions de dollars, chiffre dérisoire lorsqu’on sait que Ruper Murdoch avait racheté la plateforme en 2005 pour 580 millions dollars. A cette époque, Myspace, dédié aux artistes, aux célébrités et à leurs fans, était le réseau social le plus visité par les internautes. Un succès qui passe pourtant vite la main à Facebook, Myspace devenant obsolète pour les internautes.

Aujourd’hui, Myspace souhaite revenir sur le devant de la scène. La nouvelle version, en ligne depuis le 12 juin, a été conçue pour mettre en valeur la créativité, favoriser les collaborations et la découverte. Elle abrite la plus grande bibliothèque musicale du monde avec 53 millions de chansons ; permet à ses utilisateurs, grâce à l’application My Radio, de programmer et de créer ses propres stations de radio ; et met en avant les utilisateurs les plus influents en fonctions des thèmes abordés. La page d'accueil a également été repensée : plus esthétique et lisible, elle pourrait s’apparenter à l’interface Metro de Windows 8.

Disponible sur mobile, gratuitement sur l’App Store (http://appstore.com/myspace), Myspace intègre également les liens Facebook et Twitter.

« Reconstruire et dynamiser Myspace est une opportunité incroyable » précise Tim Vanderhook, CEO de Specific Media. « Nous attendons avec impatience de pouvoir collaborer avec un artiste aussi talentueux que Justin Timberlake qui nous apportera tout son talent créatif et sa vision de l’Entertainment. C’est pour nous un nouveau chapitre de l’histoire du digital et nous sommes très enthousiastes à l’idée d’en être les acteurs.»

« Les fans attendent un espace web leur permettant d’échanger avec leurs artistes préférés, d’écouter de la musique, de regarder des vidéos, partager et découvrir des nouveautés ou simplement rester connectés », explique Justin Timberlake, « Myspace a tout le potentiel pour répondre à leurs besoins. L’art s’inspire des gens et vice versa, la dimension communautaire et sociale est une composante fondamentale de l’Entertainment. Je suis très enthousiaste à l’idée de participer à l’évolution de Myspace et de profiter de ce média social pour rapprocher les fans et les artistes autour d’une même communauté. »

Ce lancement s'accompagne d'une campagne publicitaire d'un montant de 20 millions de dollars (plus de la moitié du prix de rachat de Myspace). Elle met en scène des artistes, toutes catégories confondues, qui par leur créativité et leur énergie emplissent un espace totalement vierge.

Un accouchement qui s’est malgré tout fait dans la douleur. Si la nouvelle version était en début d’année simplement proposée aux utilisateurs, elle s’est imposée récemment avec pertes et fracas. Les utilisateurs ont, en effet, eu la mauvaise surprise de découvrir, en même temps que la nouvelle version myspace, que leur contenu avait disparu : messages, commentaires, photos, arrière-plan customisés, vidéos… et même les jeux qu'ils avaient achetés sur la plateforme. Leur monde virtuel a été réduit à néant. Les utilisateurs sont sur les dents.

 

Depuis les messages de mécontentement ne cessent de fleurir sur le forum d’aide du site. Quelques exemples de posts :

 

 

 

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.